Comparatif : des caméras IP pour surveiller sa maison

La DCS-1130 plus en détails

Penchons nous sur le fonctionnement de cette caméra de surveillance IP. Par défaut, l’adresse IP de la DCS-1130 s’affiche sous l’identifiant : 192.168.0.20. Il faut copier-coller cette adresse dans un navigateur Web, entrer le nom d'utilisateur admin et le mot de passe pour tomber sur l’écran d’installation de la caméra, puis jeter un coup d’œil à la connexion Internet et l’assistant d’installation de la détection de mouvement. A l’onglet actif s’ajoutent des onglets Live Video (Vidéo en direct), Maintenance, Status (Statut) et Help (Aide).

Sur l’image ci-dessous, on aperçoit l’affichage d’une vidéo en direct, qui montre l’entrée d’une maison en pleine nuit, éclairée par une simple lampe. La caméra n’affiche pas d’horodatage mais il est possible de régler les paramètres. Sous la vidéo, on note la présence de multiples icônes, y compris l’icône de capture d’image et celle d’enregistrement. L’icône adjacente ‘dossier’ permet de sélectionner le dossier dans lequel seront sauvegardés ces fichiers.

La caméra D-Link possède son propre DNS dynamique, mais il est possible d’en choisir un autre. Un DDNS est un nom de domaine facile à retenir qui renvoie à la véritable adresse IP dont on se souvient souvent difficilement. Lorsqu’on enregistre son propre DDNS, il suffit de parcourir les écrans de paramètres du routeur et de remplir le port sur l’adresse IP. Puis, entrer simplement les infos demandées concernant le serveur DDNS à partir de l’écran suivant :

La configuration de la détection de mouvements est très simple à réaliser : cliquer directement dans la fenêtre vidéo puis dessiner des zones de détection de mouvement par glisser-déposer. Cela fait apparaître une zone en rouge, comme illustré ci-dessous. Faire le même procédé pour chaque zone puis fixer le niveau de sensibilité. Lorsqu’une personne entre dans la zone et qu’un mouvement est détecté par la caméra, l’événement est déclenché. Dans le menu Enregistrement, il est possible de régler l’enregistrement des vidéos sur un lecteur réseau Samba, tel qu’un NAS. De la même manière, lorsque l’appareil prend un instantané de l’événement, il sera envoyé à une adresse mail ou un serveur FTP.

La clarté et la qualité de l’image sont importantes si l’on compte identifier des intrus ou différents éléments d’une scène. De base, contrairement à la plupart des autres caméras, les images du 1130 s’avèrent légèrement sombres. Phénomène probablement dû à la faible gamme dynamique du capteur. Lorsqu’une partie de la pièce est parfaitement éclairée, l’exposition semble privilégier celle-ci aux zones plus sombres. Dans le menu de configuration, dans Image, on peut régler les paramètres de luminosité, contraste, et balance des blancs. Il existe aussi un Mode Nuit, Intérieur et Extérieur qu’il suffit de cocher, ainsi qu’une option déterminant la vitesse d’obturation la plus lente lorsque le mode nuit est activé. Tous ces paramètres permettent d’améliorer quelque peu la prise de vue.

Si les configurations de la DCS-1130 vous semblent un peu floues, D-Link fournit le logiciel D-ViewCam Management avec la caméra. Il permet de régler la détection de mouvement, les flux d’enregistrement, et d’envoyer des alertes via une interface bien plus intuitive. L’application peut prendre en charge jusqu’à 32 caméras, et il est possible de les visionner toutes à la fois. Ci dessous, il s’agit d’un screenshot du logiciel D-ViewCam 2.0, livré avec la caméra, mais aujourd’hui, une version 3.0 est disponible.