Comparatif : les TV ultrafines

LG met davantage l’accent sur ses téléviseurs à lunettes passives. En testant ce 47 pouces à lunettes actives, on ne peut qu’être d’accord. La 3D est plutôt décevante. Il y a beaucoup d’images fantômes, surtout dans les zones sombres. Les couleurs sont correctes mais cela ne suffit pas. Les clignotements sont vraiment pénibles avec des lunettes qui ne sont pas assez réactives. En HD, le rendu est déjà plus agréable. La netteté est irréprochable mais vous pouvez oublier la définition standard. En effet, il y a bien trop de fourmillements.

La fidélité chromatique est assurée par les préréglages ISF et ils sont ici très recommandables cette fois. Les tons chair sont parfaitement rendus, en HD comme en SD. Par contre, ces réglages sont tous très sombres et ne permettent pas de regarder un film en pleine journée sans fermer les rideaux. En HD comme en SD, il subsiste aussi beaucoup d’artefacts derrière les objets en mouvement. Le contraste est beaucoup moins bon aussi que sur les écrans 3D passifs. Avec à peine 1000 :1, c’est quand même très insuffisant. Dans les jeux vidéo, on profite de belles couleurs en mode dynamique et la réactivité est suffisante, y compris pour le jeu en relief. C’est plutôt un écran de joueur en fait. En plus, l’appareil est plutôt cher et consomme beaucoup d’énergie. Et pour finir, le look n’est pas très sexy.