Test : que valent les TV connectées ?

Sony : la Web TV en catégorie amateur

Lecture réseau

Les téléviseurs connectés de Sony se branchent au réseau en filaire par une prise Ethernet ou en WiFi n qui peut être intégré ou en option selon les modèles. Le menu type PS3 est pratique pour accéder aux contenus sur un ordinateur connecté ou par le Web. En revanche, la télécommande nous a rendus dingues car avec sa double croix directionnelle, on passe sa vie à appuyer sur Home ce qui fait revenir au menu initial.

À se demander si quelqu’un s’en est vraiment servi avant d’entrer en production... Pour se connecter à un ordinateur par le réseau, on passe par le protocole DLNA. Cela fonctionne bien, du moins pour les photos en JPEG. Mais cela se gâte singulièrement en vidéo, car là il n’y que le AVCHD et le MPEG-2 qui sont reconnus. En d’autres termes, cette fonction sera inutile.

En USB, c’est un peu mieux car s’y ajoute le MP4, et le DivX mais pas HD. Les clefs et les disques durs autoalimentés sont reconnus. Ne tournons pas autour du pot, tant que cela ne se fera pas sur les téléviseurs, la fonction lecture sur réseau est d’un intérêt nul.

Lire le test complet avec noter partenaire EreNumérique

Web TV

Sony fait la promotion de ses téléviseurs connectés à grand renfort de publicités et promet pratiquement la TV interactive dès aujourd’hui. Pour autant, c’est un peu exagéré. Les services Internet se limitent effectivement aux seules chaînes Web TV. Il n’y a pas de VOD ou autre chose, juste quelques stations de radio en Anglais.

Ce qui nous amène déjà au cœur du sujet et de ce qui fâche. La grande majorité de ce que propose Sony est dans la langue de Shakespeare. Ceux qui ne parlent pas l’Anglais parfaitement peuvent oublier la partie connectée sur le téléviseur Sony !

Comme nous le disions, l’Internet TV selon Sony, ce sont de petites chaînes thématiques en Anglais. Elles proposent de courtes séquences rangées par catégories. L’idée est de ne plus être tributaire d’un programme TV séquentiel qui ne montre pas ce que vous voulez voir au moment où vous en avez envie. C’est donc de la TV à la demande. Il y a un sujet qui vous intéresse et vous trouvez de l’information vidéo dessus quand vous voulez.

Si l’idée est excellente, la mise en pratique n’est pas vraiment convaincante. Déjà, la qualité est vraiment déplorable le plus souvent ce qui est dû au débit disponible actuellement dans la plupart des foyers. Corolaire, il faut attendre de longs moments que les séquences se chargent, du moins sur notre lieu de test avec une bande passante de 6 Mb/s.

À cela s’ajoute que ces Web TV sont à la limite de l’amateurisme, ce qui en TV ne pardonne pas et il faut avouer aussi que le plus souvent ce contenu n’est pas palpitant. Voyons cela en détail. Sur Concierge.com, on vous propose des clips sur les hôtels, les restaurants et les lieux attractifs de la planète. Cela dure quelque secondes et l’intérêt est proche de zéro avec en fond sonore une musique d’ascenseur. De plus, difficile de s’y retrouver sans classement et il y a peu de chance que votre prochaine destination y figure ! Eurosport s’en sort déjà beaucoup mieux et on retrouve sensiblement la même chose que chez Panasonic.