Tablettes hybrides et PC transformables : comment choisir ?

Deux formats à différencier

Asus Vivo Pad TF700Asus Vivo Pad TF700

Les tablettes hybrides et les ordinateurs convertibles visent tous deux le même objectif, reprendre des parts de marché sur les tablettes. Néanmoins, pour parvenir à leurs fins, il privilégient des approches différentes.

La tablette hybride est un ordinateur qui peut se transformer en tablette. Pour cela, les constructeurs ont utilisé des systèmes de charnières qui permettent d’escamoter l’écran. Ce dernier contient tous les composants nécessaires au bon fonctionnement de la tablette. La base, quant à elle, renferme une connectique élargie, un clavier, un touchpad et une batterie supplémentaire. On distingue deux types de tablettes hybrides : celles sous Android et celles sous Windows.

Bientôt du dualboot sur des tablettes

Ordinateur tout-en-un, l’Asus Aio réussit à rassembler les deux systèmes avec un écran/tablette sous Android et une base qui fait fonctionner l’ensemble sous Windows 8. Dans ce cas, une configuration ARM est incluse dans la tablette qui fonctionne sous Android. Lorsqu’elle est raccordée à sa base, le système passe automatiquement à Windows grâce à la plateforme x86 qu’elle contient. Ce procédé n’a pas été (encore) adapté aux tablettes hybrides.

Néanmoins, une autre catégorie devrait bientôt faire son apparition. Elle mêlerait les systèmes de Microsoft et de Google dans une seule et même tablette. Lors du Computex 2013, Intel a ainsi présenté la Bay Trail-T, une tablette sous Atom avec un écran de 10 pouces en 2560 x 1440 pixels. Son Atom Silvermont est spécifiquement destiné aux tablettes. Ce processeur quadcore est architecturé de telle manière à être compatible avec Windows 8 et Android 4.2.2, deux systèmes qui fonctionnaient sur la Bay Trail-T. Avec un tel appareil, la question du choix ne se posera plus.

Un produit similaire existe déjà et a été présenté à la presse par Samsung en juin dernier. L’Ativ Q fait cohabiter Android et Windows dans une seule machine. Cependant, il ne s’agit pas d’une tablette, mais d’un ordinateur portable convertible.

Samsung Ativ QSamsung Ativ Q

Le convertible est un Ultrabook

Bien que le premier convertible, le Dell Inspiron Duo, ne soit pas un Ultrabook, ceux qu’il a inspirés font partie de cette catégorie d’ordinateurs portables. Il s’agit de PC classiques capables de se transformer en tablette par un jeu de charnières. Avec l’arrivée des processeurs Haswell, Intel oblige les constructeurs à intégrer des écrans tactiles pour bénéficier de l’appellation « Ultrabook ». Dès lors, les marques vont de plus en plus dans le sens du PC convertible, un écran tactile étant plus confortable lorsqu’il est utilisé en mode tablette. Chacun y va de son innovation. Le Toshiba U930T joue la carte de l’écran coulissant, Dell fait pivoter l’écran de son XPS 12 sur lui-même, on a aussi Lenovo qui retourne à 360° l’écran de son Yoga 13 pour le transformer en tablette. Bien entendu, les dimensions et les poids de ces machines sont sans commune mesure avec une tablette. Néanmoins, ils ont l’avantage d’allier la puissance d’un PC sous Windows à l’usage d’une tablette.

Dell XPS 12Dell XPS 12

Posez une question dans la catégorie Dossiers du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
3 commentaires