Tablettes hybrides et PC transformables : comment choisir ?

A quelle connectique faut-il s'attendre ?

Dell XPS 10Dell XPS 10

Côté connectique, PC convertibles et tablettes hybrides sont logés à la même enseigne.

Les convertibles appartenant aux gammes Ultrabooks, ils sont obligés de respecter une hauteur maximale. Aussi, les constructeurs ont du mal à étendre la connectique disponible. On y trouve en général une sortie vidéo, une prise minijack et deux ports USB. À ce sujet, la norme USB 2.0 disparaît peu à peu au profit de l’USB 3.0, plus rapide. Les Ultrabooks convertibles évoluent en ce sens. Certains constructeurs ne souhaitent pas limiter l’utilisateur aux ports USB et ajoutent un port propriétaire sur lequel on peut brancher un dongle HDMI et un autre Ethernet. C’est le cas, par exemple de Toshiba avec son U925T.

Pour les tablettes, c’est grâce au dock que les constructeurs peuvent ajouter des entrées et sorties. Ce même dock permet également de booster la batterie via ses accumulateurs supplémentaires. Ainsi, il n’est pas rare de dépasser les 10 heures d’autonomie lorsque la tablette y est branchée. À l’inverse, un PC convertible ne profite que d’une seule batterie, souvent fine pour ne pas prendre de place ni de poids. L’autonomie, quoique correcte (environ 6 heures) s’en fait ressentir.

Pour la question du clavier, il est à noter qu’il est également possible d’utiliser un clavier avec une tablette classique, soit en Bluetooth, soit en USB pour les tablettes qui dispose d’une telle entrée.

Posez une question dans la catégorie Dossiers du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
3 commentaires