iPhone 4, N8, Torch, Galaxy S : les stars des mobiles vus par leurs utilisateurs

Samsung Galaxy S

À s'y méprendre, on dirait un iPhone. C’est bien le premier constat qui était fait lors de la sortie du Galaxy S de Samsung. À ce moment-là, coincé entre les HTC, Acer et autres mobiles utilisant Google Android, rien ne présageait encore le succès de ce mobile à la mauvaise autonomie. Mais c’est bien cette ressemblance ajoutée à un faible poids et à un écran super Amoled d’une rare qualité qui fait qu’il se soit déjà vendu à plus de cinq millions d’exemplaires dans le monde.

Points positifs

Système malléable

Pour une large partie, les utilisateurs réagissent comme @lexis sur le forum mobifrance.com qui explique qu’avec le « i9000 Galaxy S, on a un produit bien meilleur [que les anciens Samsung, NDLR] même s’il n’est pas parfait et surtout c'est de l'Android, donc tu peux changer pas mal de choses. » Sur ce point, il est vrai que les mordus de bidouillage profitent pleinement de ce mobile pour le passer en mode Root, à savoir prendre entièrement le contrôle du mobile, afin de le régler plus finement selon leurs attentes. Sur le forum de Frandroid.com, quitos explique que cette pratique lui permet de « faire des backups complets » ou encore de corriger les ralentissements connus par le téléphone en « appliquant un fix lag. »

La qualité du Super Amoled

Nombre d’articles ont établi un match entre l’écran Retina de l’iPhone 4 et le Super Amoled du Galaxy S. Côté commentaires, l’avantage ne va à aucun des deux. Selon VSpike915, sur Engadget.com, « j’ai utilisé les deux et je dois bien dire qu’ils sont vraiment très proches. » Difficile à départager, donc. Un point qui ne peut que servir le Galaxy S, tant l’iPhone est prisé. Un autre internaute, lecteur d'Alatest.com écrit « très belles couleurs et affichage performant » pour conclure sur son expérience du Galaxy S.

Lire le test du Galaxy S

Points négatifs

Aucune autonomie

Malgré ces éloges, il quelques tâches viennent ternir ce tableau idyllique. Et c’est l’autonomie qui en fait les frais. Le même gerard44 écrit aussi sur Alatest.fr que « l’autonomie annoncée par le constructeur est absolument fausse. Cet appareil ne tient que 25h ... en veille. […] En fait , il ne faut pas s'éloigner d'une prise de courant plus de 3 heures si on l'utilise un peu normalement. Avis aux amateurs , je revends le mien… » Cette déclaration rejoint les tests effectués sur le Galaxy S lors de sa sortie. Bel écran et petit poids peuvent ici être traduits en autonomie alarmante pour cause de trop petite batterie. L’iPhone a préféré prendre du poids pour proposer une autonomie convenable sur sa quatrième version, Samsung en a décidé autrement pour son mobile haut de gamme.

Bug et mauvais signal GPS

À cela viennent s’ajouter des problèmes de GPS et de synchronisation. Pour ce dernier, aseoul du forum de Frandroid.com explique qu’il vient de tester le programme Samsung Kies et que « c'est assez merdique, il détecte mon télé une fois sur deux, les contacts n'apparaissent pas… » Une erreur qui se répand comme une traînée de poudre sur les forums. Selon Samsung, ce bug ne serait pas lié à son programme. Pour les téléphones encore bugués, l’idéal est de les passer en mode « stockage de masse. »

Côté GPS, c’est le temps d’accrochage du signal qui est interminable. « Après le bug USB, le bug GPS? […] pffff pas sérieux… », soupire pad, un lecteur de Frandroid.com. Une méthode pour améliorer la réception satellite circule sur Internet. Son efficacité est à l’épreuve de chacun, mais pad conclu simplement que « je suis ravi d’Android… mais pas de Samsung… ».