iPhone 4, N8, Torch, Galaxy S : les stars des mobiles vus par leurs utilisateurs

RIM BlackBerry Torch

Petit dernier de la firme canadienne Rersearch In Motion, le Torch 9800 révolutionne le BlackBerry en combinant en un seul smartphone un clavier AZERTY physique et un écran tactile. Son autre atout est son nouveau système d’exploitation. Cette version 6 a largement participé aux éloges qu’il a reçus de la part de la presse spécialisée. Plus ergonomique et grand public, il entre vigoureusement dans la bataille des smartphone.

Points positifs

Double clavier

Dans cette optique de gagner des parts de marché, RIM semble en bonne voie si l’on tient compte de l’avis d’api, nouvelle arrivante sur le forum de Blackberry-FR.com et ancienne utilisatrice de l’iPhone 3G. « Simple, pratique, tout a été pensé pour notre confort et notre compréhension, je trouve… » Elle ajoute que « pour moi c'est une belle réussite, et possède tous les avantages du tactile/clavier, de quoi attirer pas mal de monde je pense…! »

Autonomie et navigation Web

L’autonomie de l’appareil fait aussi le bonheur de ses utilisateurs. Certes, le Torch ne possède pas un écran énergivore, mais cela lui permet ainsi d’être plus endurant que la concurrence. Ainsi, sur Blackberry-FR, carreira explique qu’il « l’utilise intensément (énormément d’appels avec près de 2 heures par jours, mail avec 3 comptes, BB messenger, MSN, vidéo et appel en bluetooth, car en voiture) avec tout ça j'arrive à 55% de batterie restante à la fin de ma journée. » Et avec cela, xover56 ajoute même que la « définition d’écran est plus grande que sur le 9700. » Api, de son côté, la trouve « parfaite, rien à redire quoique j'ai pu lire à ce sujet. Je trouve qu'on n’a pas besoin de plus...! (d’ailleurs, pour avoir vu l'iPhone 4 en marche, perso je trouve que ça fatigue limite les yeux lorsqu'on lit dessus…). »

Enfin, l’atout majeur de ce BlackBerry est son navigateur Internet. Entièrement refondu sur le modèle de celui de l’iPhone (avec Webkit), il est « très bien, rien à redire », selon l’expérience d’api. Xover56 suit son analyse. Pour lui, il est « bien plus pratique que celui de la version 5. »

Lire le test du BlackBerry Torch

Points négatifs

Trop lourd

Pour la partie sombre du Torch, nombreux sont ceux qui, impartiaux, considèrent qu’il est trop lourd. « Le téléphone est un peu lourd quand même et malgré sa petite taille, la 1ère réaction des gens autour de moi c'est « Ah il est gros ». », écrit ibizalover sur Blackberry-FR.com. En effet, entre lui et son aîné, le Bold 9700, se trouve un écart de 39 grammes. Ce surpoids semble en plus être mal équilibré, comme le fait remarquer xover56 : « Moins pratique pour taper au clavier, car plus long et, avec le poids, "penche" un peu vers l’avant… »

Problème de verrouillage

L’autre défaut principal est que le Torch ne se verrouille pas lorsqu’on le ferme. « Quand je lock le téléphone et que je le ressors de ma poche quelques minutes plus tard je me retrouve dans des menus ou en train de taper un texte parce que le BB s'est débloqué. La seule solution que j'ai trouvée pour le moment c'est de mettre un code de sécurité. », explique Shingelion sur Blackberry-FR.com.