Google TV : que faut-il attendre de la télé à la sauce Android ?

Quels usages ?

La Google TV promet finalement de ne plus être passif devant la télévision et d’aller plus loin que les téléviseurs connectés qui fleurissent depuis quelques mois dans les gammes des constructeurs. Sony France nous précise que ce sont plus de 100 000 vidéos YouTube qui ont été visionnées depuis ses téléviseurs, mais aussi 50 000 émissions de rattrapage via M6 Replay. « De nombreuses personnes surfent désormais sur leur ordinateur en même temps qu’elles regardent la télévision, Google TV propose de regrouper ces deux usages », constate Hervé Vancompernolle. « Ce public habitué à utiliser plusieurs écrans pourrait utiliser Google TV comme une grande tablette permettant de partager son surf sur le Web, on y rechercherait par exemple son futur lieu de vacances en famille », prédit-il. 

L’arrivée d’un clavier dans la salon pourrait en rebuter plus d’un à priori. On se souvient de l’expérience mitigée de Microsoft et de son Windows Media Center. Pourtant, selon Ariel Fischer, la donne a changé : « chaque utilisateur pourra commander Revue aussi bien avec un Keyboard Controller, qu’avec le Mini Controller, mais aussi depuis nos applications iPhone et Android ou encore en partie avec nos télécommandes Harmony ». Logitech parie donc que le choix d’interfaces très différentes pourra s’adresser à tous les publics.


De son côté, Google n’y va pas par quatre chemins et considère que l’arrivée de son système « va totalement redéfinir et bouleverser l’expérience de la télévision, ainsi que la place des appareils chez soi, de la télévision actuelle aux ordinateurs qui trônent dans votre salon ».