Google TV : que faut-il attendre de la télé à la sauce Android ?

La concurrence

La télé connectée n’est pas nouvelle, les offres associées comme la VOD non plus, les boitiers permettant d’accéder à du contenu existent déjà (Apple TV). Sony avait également annoncé à l’IFA un portail de contenu nommé Qriocity. « Qriocity sera disponible aussi sur nos Google TV », tient à préciser Hervé Vancompernolle. Il sera accessible en dehors de l’interface Google TV, mais nous travaillons aussi à faire remonter les offres Qriocity en priorité sur les recherches des utilisateurs ».

Pour Ariel Fischer, l’intégration entre TV et Internet rend l’expérience bien plus complète que l’Apple TV : « on n’a pas besoin de changer d’entrée sur son téléviseur, de moteur de recherche ou de télécommande, l’interface est totalement unifiée ». Selon lui, l’autre avantage de Google TV est son ouverture aux développeurs : « contrairement à l’Apple TV, une Freebox ou un Xbox, la plateforme Google TV est ouverte aux développeurs tiers ».

« L’Android Market Home proposera des applications dédiées à Google TV », explique Hervé Vancompernolle. « Dans un premier temps, les applications disponibles seront celles proposées par Google et ses partenaires, mais le kit de développement sera disponible dès le mois de janvier », continue-t-il. Pour l'instant, elles sont donc limitées à celle fournie par Google et ses partenaires : infos, bourse, Twitter, VOD ou encore téléchargement de musique. De quoi décliner une nouvelle fois la recette à succès des applications mobiles, sur son téléviseur.