[Test] Asus Padfone : vers l'Infinity et au-delà !

Des performances de premier ordre

Qualcomm est parvenu à prendre position dans tous les smartphones très haut de gamme de cette année. Asus a sélectionné la version 600 de la puce Snapdragon pour animer son Fonepad, un choix partagé par HTC et Samsung. Il est ici livré en configuration 1,7 GHz, soit la même fréquence que le One, accompagné d’un processeur graphique Adreno 320. Deux Gigaoctets de mémoire vive le soutiennent, une fiche technique strictement identique aux résultats pourtant légèrement différents.

En haut, les scores obtenus avec le smartphone seul, en bas, en configuration tablette.

Processeur





Graphique



Une fois le Padfone Infinity inséré dans sa station d'accueil, les performances évoluent. La définition n’est pas la même (1920 x 1200 contre du 1080p sur le téléphone), entre autres facteurs. Ainsi, on constate une baisse des scores dans les tests graphiques, alors que celles liées au processeur sont similaires. Bien sûr, le Galaxy S4 et ses 200 MHz supplémentaires restent imperturbables.

Un capteur photo performant et fonctionnel

Au dos, le capteur photo 13 mégapixels est signé Sony, avec une ouverture f/2.0. En frontal, un plus simple 2 mégapixels (de même ouverture) fait son office pour la visio et les clichés égocentriques. Le logiciel de capture permet de régler la prise de vue, qu’il s’agisse du format, ou les différentes scènes. Un mode HDR est de la partie, tout comme chez la concurrence. Seulement, une fois l’appareil placé dans la tablette, ce capteur n’est plus apte qu’à des photos jusqu’à 5,5 mégapixels.

HTC OneHTC One

HTC OneHTC One

PadfonePadfone

PadfonePadfone


À l’instar du Galaxy S4, des commandes vocales sont disponibles afin d’éviter de toucher l’écran, mais l’anglais est indispensable (« cheese » ou encore « one two three »). De toutes ses fonctions, celle qui nous a le plus séduits reste la possibilité de créer un... Gif animé. Parfait pour improviser des mèmes rapidement. Les photos extérieures sont lumineuses, nettes et détaillées. Elles restent un cran en dessous du niveau du Galaxy S4, équipé d'un capteur d'une définition identique, mais aux détails plus nombreux et aux réglages visiblement meilleurs. Dans l'obscurité, le HTC One ne lui laisse pour ainsi dire aucune chance.

HTC OneHTC One
HTC OneHTC One
PadfonePadfone
PadfonePadfone


Du côté de la vidéo, le téléphone peut enregistrer en 1080p à 30 images par secondes, mais également 720p à 60 IPS. Une fois dans la tablette, une limitation est encore d’actualité avec maximum 720p. En terme de rendu, on est loin de la stabilité d'un Lumia 925, mais le Padfone se défend.

La connectivité est presque complète, dans les dernières normes : compatible avec les réseaux 4G, Bluetooth 4.0, même le WiFi 802.11ac est de la partie. Finalement, on ne regrette que l’absence d’un port pour carte micro SD, qui aurait permis d’augmenter l’espace de stockage. Mais avec déjà 64 Go, le Fonepad est généreux compte tenu de son tarif d'autant plus qu'Asus offre 50 Go de Cloud pendant 2 ans.

Verdict : en comptant sur une puce Snapdragon 600, Asus a su donner les moyens de ses ambitions au Padfone. Il en résulte des performances de premier ordre, similaire au HTC One. En mode tablette, ces dernières sont certes en retrait, mais restent à un niveau tout à fait acceptables, quoi qu'inférieur à celui d’une Xperia Tablet Z de Sony.

Posez une question dans la catégorie Dossiers du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
6 commentaires
    Votre commentaire
  • mirak63
    C'est à croire que si le téléphone avait été à 600 et la tablette à 200 vous auriez alors trouvé le prix acceptable, alors qu'au final si on voulait l'ensemble, le prix reviendrait au même, et que si on voulait le téléphone seul, alors ça serait 100€ plus cher !

    Et une Nexus 7 à 200€ 16G, une mémoire interne lente au possible, c'est à des années lumières derrière le padfone infinity inséré dans sa tablette, qui donne alors la meilleur tablette du marché.

    Concernant le fait que le téléphone sort tout seul en retournant la tablette, ce n'est pas normal, normalement il reste dedans, même en secouant.
    0
  • Nicholas Thurel
    Je note un petit point : vous utilisez le terme FonePad a 2 reprise sur la page 2.

    Il ne faut surtout pas confondre
    - le FonePad : espèce de phablette sans intérêt qui met un téléphone dans une tablette
    - le PadFone : un super concept de téléphone qui se glisse dans une dock pour devenir tablette en évitant tout ce qui est synchronisation cloud et autres consommateurs de batterie...
    0
  • herwawan
    @Nicholas Effectivement, c'est corrigé ! Merci ;)
    0
  • flouziz
    Merci pour ce test qui rejoint un autre avis ici
    http://communaute-android.com/2013/07/16/padfone-infinity-le-test/
    Au final c'est chère pour ce que c'est mais le smartphone lui semble génial.
    En tout cas peu de site l'on testé belle exclu !
    0
  • mirak63
    @flouziz

    Non vous dites n'importe quoi, l'articile que vous citez ni cet article ne disent que c'est cher pour ce que c'est.

    Le seul point remonté est que ça ne donne pas une tablette autonome, ou partageable avec d'autres personnes vu que ça revient à prêter son smartphone.

    Comparer une tablette 7" à une 10" ça n'a pas de sens, d'autant qu'on a pas de tablette 10" fullhd pour 300€.

    On ne peut pas avoir une tablette et un téléphone séparé aussi bon et complet pour le même prix que le padfone infinity. Il faudrait compter au minimum 200€ de plus.

    Donc on ne peut en aucun cas dire que c'est cher pour ce que c'est.
    0
  • halawak
    Padfone, FonePad...

    Un gros mélange dans chaque page !
    0