[Test] Tablette Surface Pro : l'avenir du PC ?

Prise en main et intérêt du stylet

Comme pour Surface RT, la tablette devrait être disponible dans une version « nue », c’est-à-dire que le clavier, qui sert aussi de protection, sera optionnel. Le clavier, c’est au choix le Type Cover ou le Touch Cover, que l’on connaît déjà puisque c'est le même qui équipe la Surface RT (il est donc compatible avec les deux modèles de tablette). Il se clipse très aisément à la tablette, car il est aimanté et peut-être attaché dans n’importe quel sens à l’appareil. Durant les deux semaines d'utilisation, nous n'avons pas noté le moindre problème d'usure, comme cela a été le cas sur la première série de Surface RT. En outre, si continue à la comparer à cette dernière, la tablette Pro se révèle très robuste. Elle l’est même davantage par son poids plus conséquent. Son pied permet de la mettre en position debout, et couplée à son clavier, on a vraiment l’impression de se retrouver face à un netbook. Unique différence par rapport à un petit PC portable : impossible de choisir l’inclinaison de l’écran. En revanche, il est parfaitement envisageable d’utiliser sur ses genoux l’appareil accompagné de son clavier, dans les transports en commun par exemple (chose que nous avons éprouvée).

Le stylet : parfait pour la prise de note

L’une des grandes nouveautés de Surface Pro, face à la version RT, reste sans nul doute l’apparition du stylet. Il se positionne sur le côté gauche de l’appareil. Il est aimanté et se place au repos sur le connecteur de l’alimentation. Impossible donc de l’attacher à la tablette pendant le temps de charge.
La tablette est livrée avec un stylet réalisé par Wacom.La tablette est livrée avec un stylet réalisé par Wacom.
L’intégration d’un stylet pour une tablette sous Windows n’est certes pas une première, mais elle est ici parfaitement maîtrisée. C’est à Wacom, le leader des tablettes, que Microsoft a d’ailleurs confié cette tâche. Le stylet se compose d’un petit bouton situé à son extrémité haute, qui sert de gomme dans les applications de dessin ou de prise de notes. Il est également nanti d’un bouton sur le côté, qui peut être employé en guise de bouton droit. Et on y trouve bien évidemment la mine, qui réagit à la pression. Testé sous l’application de Bureau Artrage, mais également sous différentes applications Modern UI, dont le célèbre FreshPaint, le stylet réagit très bien, à condition de ne pas trop incliner le petit périphérique. On est certes loin de ce qui se fait sur une vraie tablette de dessin Wacom en termes de précision et de rapidité, mais pour des schémas ou des petits dessins d’appoint, il n'y a rien à redire. Ne reste plus qu’à attendre un support total sur Photoshop qui devrait arriver dès cette semaine sous la forme de pilotes et d’une simple mise à jour via Windows Update, et tout sera parfait. En outre, on apprécie que sous OneNote, le stylet « prenne le dessus », et que le contact de la main de l’utilisateur sur l’écran ne vienne pas interférer avec la prise de note. Enfin, notez que le périphérique n’est compatible qu’avec la Surface Pro : inutile d’espérer s’en servir avec la Surface RT, donc.

Posez une question dans la catégorie Dossiers du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
4 commentaires
    Votre commentaire
  • Fraslin
    A propos du prix en France de la Surface Pro, j'ai commandé samedi dernier sur le site de la FNAC une Surface Pro 128 Go avec sa Touch Cover noire au prix total de 979.90 € (en fait moins avec la réduction 5% adhérent Fnac).
    Elle est expédiée et je l'attends aujourd'hui ou demain...
    0
  • Fraslin
    A propos du prix en France de la Surface Pro, j'ai commandé samedi dernier sur le site de la FNAC une Surface Pro 128 Go avec sa Touch Cover noire au prix total de 979.90 € (en fait moins avec la réduction 5% adhérent Fnac).
    Elle est expédiée et je l'attends aujourd'hui ou demain...
    0
  • St-Jean
    Plusieurs choses en vrac...
    À propos du stylet, il convient de noter que le module de reconnaissance de l'écriture manuscrite de Win 8 fait merveille. En outre, il semble capable d'apprendre les mots qui ne sont pas dans son dictionnaire. P.ex., il a appris mon adresse de courriel, et même si je la griffonne rapidement, il la restitue impeccablement.
    Ensuite, 10 pouces pour l'interface classique, ce doit être difficile à exploiter. J'ai pour ma part la Samsung SmartPC 11,6 pouces, et c'est déjà limite.
    S'adapter à l'interface Metro sur une tablette n'est pas pire que de s'adapter à Android. Autant je pourfends régulièrement Win 8 sur PC dans ces colonnes, autant je le trouve excellent sur tablette, bien que très perfectible (mais iOS 3 ou Android 2.0 l'étaient aussi). À la longue, je finis même par me dire que je ne reviendrai sûrement pas à Android, que j'apprécie pourtant.
    Question autonomie, après quelques mois d'expérience de mon Samsung aux caractéristiques identiques à celles de Surface Pro, je considère que 4 à 5 heures suffisent la plupart du temps, même s'il est évident que davantage serait plus confortable. Il suffit d'apprendre quelques gestes simples pour palier cet inconvénient, comme brancher systématiquement l'appareil en rentrant chez soi, baisser raisonnablement la luminosité ou couper le Wi-Fi lorsqu'il n'est pas nécessaire. D'autant plus que ces manœuvres sont très simples sous Metro.
    La rapidité du i5 est étonnante. La tablette et Win 8 ne rament jamais.
    La quantité de mémoire dispo est un problème, car elle oblige à faire des choix de stockage. Mais avec un microSD de 64 Go en plus et la possibilité de brancher facilement des clés USB, à l'usage, ce n'est pas si pénible.
    Un bémol : displayport, au lieu du mini HDMI. Le deuxième aurait été préférable, comme sur la Samsung. Il me suffit d'un câble HDMI pour faire de ma tablette un super lecteur de "DVD" et passer mes films sur la télé.
    Encore une fois, Surface et le SmartPC (xe7001Tc) de Samsung sont sensiblement le même produit, mais si c'était à refaire, je choisirais encore le deuxième, pour èes 11,6 pouces.
    0
  • Fraslin
    Le facteur m'a livré ce matin la Surface Pro 128 Go et son stylet. Hélas la Fnac avait oublié de mettre dans le colis la Smart Cover du pack. Je devrais la recevoir dans 2-3 jours. Je l'ai connecte en BT sur un clavier Logitech K810.
    Très bonne qualité des matériaux. Ecran tactile très réactif, lumineux et contrasté. La tablette ne chauffe pas énormément (moins que mon Galaxy Note 2 en usage multimédia). Silence total car système passif.

    A noter que le stylet s'aimante aussi dans la rainure inférieure servant à coller le clavier quand l’alimentation secteur est utilisée

    83 Go disponibles (après les 25 mises à jour) sur 110 Go.


    Anonymous a dit :
    Plusieurs choses en vrac...
    À propos du stylet, il convient de noter que le module de reconnaissance de l'écriture manuscrite de Win 8 fait merveille. En outre, il semble capable d'apprendre les mots qui ne sont pas dans son dictionnaire. P.ex., il a appris mon adresse de courriel, et même si je la griffonne rapidement, il la restitue impeccablement.
    Ensuite, 10 pouces pour l'interface classique, ce doit être difficile à exploiter. J'ai pour ma part la Samsung SmartPC 11,6 pouces, et c'est déjà limite.
    S'adapter à l'interface Metro sur une tablette n'est pas pire que de s'adapter à Android. Autant je pourfends régulièrement Win 8 sur PC dans ces colonnes, autant je le trouve excellent sur tablette, bien que très perfectible (mais iOS 3 ou Android 2.0 l'étaient aussi). À la longue, je finis même par me dire que je ne reviendrai sûrement pas à Android, que j'apprécie pourtant.
    Question autonomie, après quelques mois d'expérience de mon Samsung aux caractéristiques identiques à celles de Surface Pro, je considère que 4 à 5 heures suffisent la plupart du temps, même s'il est évident que davantage serait plus confortable. Il suffit d'apprendre quelques gestes simples pour palier cet inconvénient, comme brancher systématiquement l'appareil en rentrant chez soi, baisser raisonnablement la luminosité ou couper le Wi-Fi lorsqu'il n'est pas nécessaire. D'autant plus que ces manœuvres sont très simples sous Metro.
    La rapidité du i5 est étonnante. La tablette et Win 8 ne rament jamais.
    La quantité de mémoire dispo est un problème, car elle oblige à faire des choix de stockage. Mais avec un microSD de 64 Go en plus et la possibilité de brancher facilement des clés USB, à l'usage, ce n'est pas si pénible.
    Un bémol : displayport, au lieu du mini HDMI. Le deuxième aurait été préférable, comme sur la Samsung. Il me suffit d'un câble HDMI pour faire de ma tablette un super lecteur de "DVD" et passer mes films sur la télé.
    Encore une fois, Surface et le SmartPC (xe7001Tc) de Samsung sont sensiblement le même produit, mais si c'était à refaire, je choisirais encore le deuxième, pour èes 11,6 pouces.
    0