[Test] Tablette Surface Pro : l'avenir du PC ?

Très attendue des férus de produits high-tech, la tablette Surface Pro de Microsoft a tout pour séduire, sur le papier du moins. Un écran tactile 10 points et un stylet qui réagit à la pression, un processeur Core i5 3317U cadencé à 1,70 GHz, 4 Go de RAM et 64 ou 128 Mo de SSD, une définition atteignant les 1920 x 1080 pixels et Windows 8 Pro (64 bits) en guise de système d'exploitation… Bref, la nouvelle machine de Microsoft lorgne clairement du côté des ultrabooks, tout en se démarquant de ce marché, puisque c’est une « tablette » avant tout. Mais cela suffira-t-il à revigorer un marché du PC moribond ? Voilà plus de deux semaines que nous avons reçu le nouvel appareil de Microsoft. Le temps de le tester complètement, de lui faire subir quelques benchmarks, mais surtout de nous faire la main avec ce produit d’un genre nouveau.

Premières impressions, premières différences

Impossible de ne pas faire un parallèle entre la Surface Pro et la Surface RT, que nous avions testée en novembre dernier. D'un point de vue esthétique et logistique néanmoins, Microsoft fait le grand écart, puisque l’épaisseur et le poids de la tablette diffèrent largement : la Surface RT pesait moins de 680 grammes (sans le clavier), alors que la Surface Pro fait près de 1 kg. En outre, si la largeur et la longueur ne varient pas, la Surface Pro se révèle plus épaisse. On passe en effet de 9,3 mm (pour la RT) à 13,5 mm (pour la Pro). En conséquence, la tablette se révèle plus imposante et il est plus difficile de l’utiliser dans le lit, par exemple. Là où Surface RT entrait en concurrence directe par son poids et son épaisseur avec un iPad ou une Nexus 10, la Surface Pro est davantage à mettre en comparaison avec un ultrabook, comme évoqué plus haut. En ce qui concerne le design de l’appareil, nous sommes néanmoins face à deux produits parfaitement identiques : de couleur noire, la nouvelle tablette dispose d’un pied qui lui permet d’être maintenue en position debout (avec une légère inclinaison vers l’arrière, comme pour un cadre photo numérique).
A gauche la Surface Pro, à droite la Surface RT.A gauche la Surface Pro, à droite la Surface RT.
En revanche côté matériel, le micro HDMI de la Surface RT est remplacé par un mini DisplayPort. Autre différence notable : la tablette se dote dans la version Pro d’un port USB 3.0, alors qu’elle n’était équipée « que » d’un port USB 2.0 dans son édition RT. De quoi accélérer grandement les transferts de fichiers, dès lors que l'on possède un disque dur ou une clé USB dans cette norme.

Posez une question dans la catégorie Dossiers du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
4 commentaires
    Votre commentaire
  • Fraslin
    A propos du prix en France de la Surface Pro, j'ai commandé samedi dernier sur le site de la FNAC une Surface Pro 128 Go avec sa Touch Cover noire au prix total de 979.90 € (en fait moins avec la réduction 5% adhérent Fnac).
    Elle est expédiée et je l'attends aujourd'hui ou demain...
    0
  • Fraslin
    A propos du prix en France de la Surface Pro, j'ai commandé samedi dernier sur le site de la FNAC une Surface Pro 128 Go avec sa Touch Cover noire au prix total de 979.90 € (en fait moins avec la réduction 5% adhérent Fnac).
    Elle est expédiée et je l'attends aujourd'hui ou demain...
    0
  • St-Jean
    Plusieurs choses en vrac...
    À propos du stylet, il convient de noter que le module de reconnaissance de l'écriture manuscrite de Win 8 fait merveille. En outre, il semble capable d'apprendre les mots qui ne sont pas dans son dictionnaire. P.ex., il a appris mon adresse de courriel, et même si je la griffonne rapidement, il la restitue impeccablement.
    Ensuite, 10 pouces pour l'interface classique, ce doit être difficile à exploiter. J'ai pour ma part la Samsung SmartPC 11,6 pouces, et c'est déjà limite.
    S'adapter à l'interface Metro sur une tablette n'est pas pire que de s'adapter à Android. Autant je pourfends régulièrement Win 8 sur PC dans ces colonnes, autant je le trouve excellent sur tablette, bien que très perfectible (mais iOS 3 ou Android 2.0 l'étaient aussi). À la longue, je finis même par me dire que je ne reviendrai sûrement pas à Android, que j'apprécie pourtant.
    Question autonomie, après quelques mois d'expérience de mon Samsung aux caractéristiques identiques à celles de Surface Pro, je considère que 4 à 5 heures suffisent la plupart du temps, même s'il est évident que davantage serait plus confortable. Il suffit d'apprendre quelques gestes simples pour palier cet inconvénient, comme brancher systématiquement l'appareil en rentrant chez soi, baisser raisonnablement la luminosité ou couper le Wi-Fi lorsqu'il n'est pas nécessaire. D'autant plus que ces manœuvres sont très simples sous Metro.
    La rapidité du i5 est étonnante. La tablette et Win 8 ne rament jamais.
    La quantité de mémoire dispo est un problème, car elle oblige à faire des choix de stockage. Mais avec un microSD de 64 Go en plus et la possibilité de brancher facilement des clés USB, à l'usage, ce n'est pas si pénible.
    Un bémol : displayport, au lieu du mini HDMI. Le deuxième aurait été préférable, comme sur la Samsung. Il me suffit d'un câble HDMI pour faire de ma tablette un super lecteur de "DVD" et passer mes films sur la télé.
    Encore une fois, Surface et le SmartPC (xe7001Tc) de Samsung sont sensiblement le même produit, mais si c'était à refaire, je choisirais encore le deuxième, pour èes 11,6 pouces.
    0
  • Fraslin
    Le facteur m'a livré ce matin la Surface Pro 128 Go et son stylet. Hélas la Fnac avait oublié de mettre dans le colis la Smart Cover du pack. Je devrais la recevoir dans 2-3 jours. Je l'ai connecte en BT sur un clavier Logitech K810.
    Très bonne qualité des matériaux. Ecran tactile très réactif, lumineux et contrasté. La tablette ne chauffe pas énormément (moins que mon Galaxy Note 2 en usage multimédia). Silence total car système passif.

    A noter que le stylet s'aimante aussi dans la rainure inférieure servant à coller le clavier quand l’alimentation secteur est utilisée

    83 Go disponibles (après les 25 mises à jour) sur 110 Go.


    Anonymous a dit :
    Plusieurs choses en vrac...
    À propos du stylet, il convient de noter que le module de reconnaissance de l'écriture manuscrite de Win 8 fait merveille. En outre, il semble capable d'apprendre les mots qui ne sont pas dans son dictionnaire. P.ex., il a appris mon adresse de courriel, et même si je la griffonne rapidement, il la restitue impeccablement.
    Ensuite, 10 pouces pour l'interface classique, ce doit être difficile à exploiter. J'ai pour ma part la Samsung SmartPC 11,6 pouces, et c'est déjà limite.
    S'adapter à l'interface Metro sur une tablette n'est pas pire que de s'adapter à Android. Autant je pourfends régulièrement Win 8 sur PC dans ces colonnes, autant je le trouve excellent sur tablette, bien que très perfectible (mais iOS 3 ou Android 2.0 l'étaient aussi). À la longue, je finis même par me dire que je ne reviendrai sûrement pas à Android, que j'apprécie pourtant.
    Question autonomie, après quelques mois d'expérience de mon Samsung aux caractéristiques identiques à celles de Surface Pro, je considère que 4 à 5 heures suffisent la plupart du temps, même s'il est évident que davantage serait plus confortable. Il suffit d'apprendre quelques gestes simples pour palier cet inconvénient, comme brancher systématiquement l'appareil en rentrant chez soi, baisser raisonnablement la luminosité ou couper le Wi-Fi lorsqu'il n'est pas nécessaire. D'autant plus que ces manœuvres sont très simples sous Metro.
    La rapidité du i5 est étonnante. La tablette et Win 8 ne rament jamais.
    La quantité de mémoire dispo est un problème, car elle oblige à faire des choix de stockage. Mais avec un microSD de 64 Go en plus et la possibilité de brancher facilement des clés USB, à l'usage, ce n'est pas si pénible.
    Un bémol : displayport, au lieu du mini HDMI. Le deuxième aurait été préférable, comme sur la Samsung. Il me suffit d'un câble HDMI pour faire de ma tablette un super lecteur de "DVD" et passer mes films sur la télé.
    Encore une fois, Surface et le SmartPC (xe7001Tc) de Samsung sont sensiblement le même produit, mais si c'était à refaire, je choisirais encore le deuxième, pour èes 11,6 pouces.
    0