[Test] Sony Xperia Tablet Z : le top model des tablettes

Une fiche technique sans fioritures

Il faut reconnaître qu’en matière de tablette Android, les produits défilent sans vraiment se démarquer. Le créneau « 10 pouces » manque quelque peu d’actualité depuis les iPad 4 d’Apple et Nexus 10 de Google. Sony vient donc redonner un peu de dynamisme à l’actualité, avec une tablette 10,1 pouces au format 16/10. Contrairement aux deux ténors précédemment cités, il n’est pas question ici d’une définition à se décoller la rétine.

Dépassant à peine le 1080p avec 1920 x 1200 pixels, l’Xperia Tablet Z affiche une résolution tout à fait descente, à savoir 224 pixels par pouce. Oui, les 298 et 263 ppp respectifs de la Nexus et de l’iPad font la différence, mais l’image reste tout à fait flatteuse, surtout grâce à l’écran IPS équipé de la technologie maison Bravia.

Les couleurs sont belles, l’affichage ne souffre d’aucune latence et la luminosité est suffisante pour profiter de sa tablette même sur la plage cet été.

Un smartphone Xperia Z en plus grand

Le reste de la fiche technique affiche de nombreuses similarités avec le smartphone Xperia Z, dont elle partage d’ailleurs le nom. Nous sommes donc à un niveau de performance tout à fait respectable, dans la moyenne haute actuelle. Le processeur est fourni par Qualcomm, un Snapdragon S4 Pro composé de quatre coeurs cadencés à 1,5 GHz et soutenu par 2 Go de mémoire. La partie graphique est, comme d’habitude sur le S4, un Adreno 320.

Cette configuration confère à l’Xperia Z Tab des performances de premier ordre, même si la nouvelle génération de processeurs Snapdragon 600 est passée par là entre temps (dans les HTC One et Samsung Galaxy S4).





Mais le plus intéressant dans tout cela, ce n’est pas tant la fiche technique brute, mais plutôt le rapport encombrement / performance de l’Xperia Z. Cette tablette est particulièrement fine et nous avons craint de devoir composer avec des composants en conséquence. Que nenni, Sony s’est donc assuré un succès de ce point de vue.

Un capteur photo banal

La mémoire interne s’élève à 16 ou 32 Go pour les versions WiFi, tandis que le modèle compatible 4G est cantonné à la plus grosse quantité de mémoire. Dans tous les cas, un lecteur de carte micro SD est implanté, permettant d’augmenter la capacité de stockage.


Capteur frontalCapteur frontal



Enfin, Sony a intégré deux capteurs photo à sa tablette : le premier de 8.1 mégapixels au dos, de type Exmor. Seul bémol, ce dernier n’est pas accompagné d’un flash, rendant impossible son utilisation en condition de faible éclairage. La qualité des photos n'est pas fantastique non plus, on est loin du rendu offert par des smartphones tels que le Galaxy S4 ou l'iPhone 5. Le principal problème concerne la netteté des images, qui manquent aussi de détails. En façade, un autre capteur de 2 mégapixels fait son office, sans fioritures.

Verdict : Pour les caractéristiques de sa tablette, Sony a préféré jouer la sécurité : il s’agit ni plus ni moins que du contenu de l’Xperia Z dans un plus grand contant. Et grand bien leur en a pris, cela garantit un niveau de performance de premier ordre. On regrette simplement l’absence de flash et d'un capteur photo plus performant.

Posez une question dans la catégorie Dossiers du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
3 commentaires
    Votre commentaire
  • 3615buck
    "Mais tout n’est pas rose pour autant"... et vous continuez avec un point positif.
    Il faudrait réécrire ce passage.
    0
  • shooby
    la xperia tab z est certes aussi chère que l'ipad, mais l'ipad est-il IP57 ?
    0
  • waree
    "L'Xperia Tablet Z affiche une résolution tout à fait descente" j'aurais juré que la résolution était plutôt montante que DESCENTE mais si vous le DISEZ... !
    0