High-Tech : s'équiper français

Un téléphone portable antique

Selon l’Arcep, les Français possèdent près de 58,25 millions de téléphones portables. Appareil indispensable pour la majorité des consommateurs, il ne faut pas oublier que la France a été pionnière en matière de télécommunication portable. En effet, le « mobile » a fait ses premiers pas en France en 1986. Issu de la recherche française, le Radiocom 2000 est plus un terminal de campagne qu’un portable. Ces combinés sont tout d’abord fabriqués par Matra, Alcatel et enfin Sagem.

Sagem, le dernier dinosaure

Aujourd’hui, il reste Sagem Mobile. Très en vogue en métropole à l’arrivée des téléphones portables couleurs, cette firme française a quitté les feux des projecteurs. L’heure de gloire est aujourd’hui aux téléphones tactiles, communicants et multimédias. A la page jusqu’en 2005 avec ses MyX5 et MyX7, Sagem a décliné au moment de son acquisition pas Safran. Ce n’est pas pour autant que la marque s’est retirée du marché de la téléphonie. Néanmoins, il suffit de faire un tour sur les sites de Bouygues ou SFR pour s’apercevoir qu’elle ne fabrique plus que des téléphones d’entrée de gamme. D’ailleurs, plus de 90 % du parc de téléphonie mobile de Sagem se retrouve à 1 € avec forfait, grâce aux subventions opérateurs. On ne dépasse pas les 160 € pour un mobile Sagem sans forfait.

Pas cher, pas cher

Bien entendu, avec ce portable, le my721X, il ne faut pas s’attendre à de longues heures de surf ou de magnifiques jeux en 3D. Ce mobile « haut de gamme » de Sagem offre des fonctionnalités de base de 2005, à savoir un APN de 3,2 MPX ou encore un lecteur MP3. Par contre pas de 3G ni de Edge avec ce mobile. Il faut se contenter du GPRS… Après les feux de la rampe, Sagem joue sur le marché du low-cost, ce qui ne peut lui être reproché. Bon nombre de consommateurs recherchent un téléphone pour téléphoner, et puis c’est tout. Sagem est là pour ces franchouillards.

Alcatel, Matra : adieu mobile, adieu France

Comme dit précédemment, deux autres marques de téléphone ont marqué plus ou moins durablement le marché de leur patte. On relèvera tout d’abord Alcatel. Ce constructeur a fait long feu sur le marché. Des téléphones d’entrée de gamme sont toujours produits sous son nom. Cependant, depuis quelques années, c’est le chinois TCL qui a repris la fabrication. Les téléphones Alcatel ne répondent donc plus au critère de sélection de cet article qui, rappelons-le, est d’être Français. Petit dernier, Matra a construit peu de téléphones mobiles. Le Matra 2082 sorti en 1997 chez Bouygues sous le nom B215 est l’un des plus connus. Aujourd’hui la marque a cessé son activité de téléphonie mobile.