High-Tech : s'équiper français

Les PC français

L’ordinateur français a beaucoup plus le vent en poupe que le secteur de la télévision. Bien que beaucoup de marques ont disparu dans les années 90 à cause de la suprématie du PC d’IBM, l’avènement des netbooks a permis à certains constructeurs de se diversifier sur ce secteur porteur, mais concurrentiel.

Deux eCafé en moins de 6 mois

C’est le cas d’Hercules. Cette société d’origine américaine a été rachetée par la firme française Guillemot en 1999. Depuis 2008, elle n’est utilisée que comme marque. Hercules a misé sur la facilité d’utilisation de son netbook, l’eCafé. Deux modèles sont actuellement disponibles. Nommés EC-800 et EC-900, ils fonctionnent respectivement sous Linux et Windows XP. Hercules ne vend pas ses ordinateurs en l’état, mais avec une surcouche maison. Dotée d’une interface graphique ludique, elle permet à l’utilisateur d’accéder facilement à toutes les applications d’usage courant en quelques clics.

Archos se met au portable

Alors qu’Hercules est passé des Webcams et autres accessoires à la fabrication d’ordinateurs, Archos, société basée à côté de Nantes (44) est surtout connu pour ses baladeurs multimédias. Tout comme Hercules, ils sont passés aux ordinateurs par le netbook. Le leur se nomme Archos 10 et attire plutôt par son côté multimédia, Archos oblige. De ce PC low-cost est en train de naître une gamme plus riche. On trouve ainsi l’Archos 10s (sortie fin juin à 399 €) et l’Archos 13. Le premier n’est qu’une évolution de la première incursion d’Archos sur le marché de la micro-informatique, alors que l’Archos 13 est un véritable ultraportable de 13,3 pouces qui sortira à la fin de l’été à 700 €.