Tilt & Shift : maîtriser la netteté et les perspectives de ses photos

Les effets du Tilt-Shift

L’effet le plus spectaculaire de l’utilisation du tilt-shift est la transformation de paysages urbains en maquette en incluant dans les images une importante part de flou qui nous rappelle inconsciemment la macro (photographie de petits objets à très faible distance). Avec de la pratique et un équipement spécifique, les bascules et les décentrements ouvrent de nouveaux horizons. Le photographe (ou le vidéaste) peut ainsi se libérer de contraintes liées aux appareils courants et créer des images impossibles à obtenir autrement. Nous vous conseillons d’aller voir ce clip du chanteur de Radiohead pour voir un exemple des possibilités de ces techniques.

On peut ainsi avoir une maîtrise des zones de netteté et de flou sur une image (en concentrant la netteté uniquement sur les yeux dans un portrait par exemple) ou annuler certains effets de perspective. Cela permet par exemple d’obtenir des images où les bâtiments pris en contre-plongée (depuis le sol) ont l’air d’avoir été pris de face. Voici l’exemple d’un même monument avec un fort effet de contre-plongée et une prise de vue frontale. Autre effet notable : l’obtention de profondeurs de champ très importantes impossibles à créer autrement.

Posez une question dans la catégorie Dossiers du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
3 commentaires
    Votre commentaire
  • Anonyme
    ouais, au cinéma, ce sont surtout des séquences en 60 images/seconde qui pullulent dans les films aujourd'hui pour faire "plus vrai" dans l'action. Sauf que quand on regarde les arrières plans, ben c'est accéléré. bref, la technologie d'il y a 10-15 ans au futuroscope.
    1
  • scoolup
    Bonjour à tous.

    En fait, c'est ce que nous faisions il y a quelques (dizaines) d'années, avec les moyens du bord, mais pour des photos uniquement.
    Nous séparions les objectifs des boitiers reflex de l'époque, et utilisions de l'adhésif pour éviter la lumière parasite.
    Puis, manuellement, nous "décentrions" l'objectif jusqu'à l'obtention du résultat attendu.

    La technique était surtout utilisée pour avoir une plage de netteté suffisante afin de photographier par exemple une maquette.

    Nostalgie, quand tu nous tient......
    2
  • Anonyme
    Joli dossier, bravo
    1