Test GPS : Tom Tom GO 520 et 720, la nouvelle génération au niveau?

La correction de cartes

Les GO 520 et 720 inaugurent la technologie MapShare une technologie novatrice permettant de corriger ses cartes. On peut faire 5 types de corrections sur les cartes : bloquer ou débloquer une rue, changer le sens d’une rue, modifier le nom d’une rue, modifier un POI ou ajouter un POI manquant.

Garnir ses propres cartes...

Les corrections de cartes se font aisément et directement sur le TomTom GO. Cela permet par exemple de corriger le sens d’une rue qui a changé récemment près de son domicile ou bureau et qui change complètement l’itinéraire de façon gênante (grands détours par exemple). Et ainsi nul besoin d’attendre plusieurs mois une mise à jour de cartes pour corriger ce problème. Mais le plus intéressant réside dans le fait que tous les utilisateurs de GO 520 et 720 (dans un premier temps, le reste de la gamme suivra) pourront s’échanger ces corrections en connectant leur GPS portable à l’utilitaire TomTom Home installé sur leur ordinateur et qui les enverra et les recevra depuis serveur TomTom. Pour les corrections de cartes, l’utilisateur peut choisir le niveau de vérification des corrections qu’il téléchargera.

C’est une technologie prometteuse et il faut espérer que les utilisateurs vont l’adopter. On espère que TomTom intègrera les corrections soumises dans ces prochaines versions de cartes, sachant que d’après nos informations, la correction de cartes ne fonctionne que pendant une année. Au-delà, il faut racheter une mise à jour de cartes pour pouvoir utiliser la technologie MapShare à nouveau.

... et les garder à jour

Cette technologie permet également de soumettre d’autres corrections sur les cartes comme l’ajout d’un rond-point, d’une ville, voire d’une rue ou d’une autoroute. En revanches, ces corrections ne sont pas applicables directement, TomTom les récupérera pour les traiter en vue d’une éventuelle intégration dans les prochaines cartes. Si le rachat de Tele Atlas par TomTom se confirme (et il y a de grandes chances), les corrections de cartes pourront remonter directement des GPS portables à l’éditeur de cartographies. Ce qui permettra un traitement plus rapide des corrections de cartes.