Téléviseur Samsung UE46C8700 : la 3D de luxe

Un écran de terrain

Qualité vidéo
D’emblée, on vous conseille de passer en mode « Cinéma », nettement plus naturel. Les couleurs sont très correctes, le contraste est très bon. La fonction « Smart LED » est discutable car elle assombrit vraiment trop les teintes sombres. Globalement, l’image est très propre, avec peu de bruit vidéo. Quid du mode 200Hz ? Le MotionFlow est vraiment efficace. Le constructeur a fait de gros progrès de ce point de vue. En HD et en SD, il est parfaitement recommandable. Il y a peu d’artefacts, l’action est fluide au possible.

Définition
Les amateurs reprocheront sans doute au mode « Cinéma » sa trop grande influence sur la netteté de l’image. C’est vrai, le passage dans ce mode induit une certaine douceur sur les Blu-ray. Ils sont moins nets qu’en mode standard, mais ce dernier n’est pas utilisable faute d’une colorimétrie correcte. On retrouve avec bonheur la mise à l’échelle convaincante qui nous avait séduits sur le 7700. Ce n’est pas aussi bon que chez Philips, mais au moins, la TNT et les DVD sont regardables.

Pour la conversion 2D-3D, nous l’avons déjà évoquée au début de cet article, mais si vous voulez plus d’informations, vous pouvez vous reporter au test du Samsung UE46C7700.

Jeu vidéo
Le rendu est également assez fluide, même sur des jeux de voitures très rapides, comme Blur par exemple. La conversion 2D-3D est également très intéressante sur ce type de jeu. En vraire 3D sur PS3, Motorstorm passe particulièrement bien.

Mode PC
Le VGA est difficilement exploitable. Nous vous recommandons d’utiliser la prise HDMI 1. Dans ce cas, l’image est suffisamment nette pour être exploitable.

Qualité sonore
Il y a du mieux par rapport à des modèles comme le 40B6600. Mais ce n’est pas encore exceptionnel. L’intégration d’un subwoofer au dos de l’appareil améliore un peu le rendu dans les basses. Les aigus restent cependant très marqués et la présence des médiums laisse à désirer.