Fins, performants, légers : les Ultrabooks débarquent !

Sécurisé, tu seras

Dans les prérogatives d’Intel, la sécurité figure en bonne place. La firme de Santa Clara incite les constructeurs à utiliser ses solutions de sécurité pour donner le nom d’Ultrabook à leurs machines. Elle veut s’assurer qu’un ordinateur volé ou une transaction en ligne ne vire pas au cauchemar pour l’utilisateur.

La première solution de sécurité d’Intel est IPT pour Identity Protection Technology. Son objectif est de protéger les identifiants et mots de passe de l’utilisateur contre des attaques extérieures. Avec elle, l’ordinateur est lié à un mot de passe à six chiffres sans lequel il est impossible d’y accéder. Pour accroître encore ce niveau de sécurité, le code est changé aléatoirement toutes les 30 secondes.

Anti-Theft Technology

La seconde innovation se nomme Anti-Theft Technology. Développée en partenariat avec la société de sécurité McAfee, elle permet de condamner l’ordinateur à distance en cas de vol. On peut envoyer un message texte via le réseau 3G dans lequel sera contenue une « pilule de poison » qui effacera toutes les données de l’ordinateur. Le mode Remote Unlock permet, quant à lui, de récupérer des données sur l’ordinateur perdu ou volé. Toujours dans le cas où l’ordinateur bénéficie d’une connexion 3G, McAfee dispose d’une application pour récupérer les données GPS de l’emplacement de l’ordinateur. Idéal pour le retrouver ou faire appel à la police.

Bien entendu, l’inconvénient de l’Anti-Theft Technology est évident. Pour en profiter, il faut avoir une puce 3G dans sa machine et surtout avoir souscrit à un abonnement 3G.