Test Sony Vaio TT et Z : Tom's Guide raconte

Une finition perfectible

Sony est connu pour apporter une finition très design à ses produits. Reste à savoir se cette réputation est valable sur les nouveaux Vaio TT et Z.

Sobriété de la finition

Le tube cylindrique caractéristique des VaioÀ première vue, ils sont sobres. Tout de noir vêtus, ils acceptent tout de même un liseré en plastique chromé de part et d’autre de la coque. Les deux portables conservent le tube qui relie l’écran au châssis, une partie emblématique des Vaio sur laquelle sont situés le connecteur d’alimentation et le bouton de mise sous tension. Les coques sont en fibre de carbone un matériau résistant aux chocs et pourtant léger.

Quelques défauts de charnières

Combien de temps ce cache va-t-il résister ?Au chapitre des défauts, on relève des charnières branlantes sur le TT. Il suffit de les titiller un peu pour qu’elles bougent de façon conséquente. Pour le Z, les charnières sont également prises en défaut, mais pas pour le même souci. Ici, c’est l’écran qui est mal maintenu. Trop lâche, il bascule aisément en arrière après quelques vibrations. Tout cela fait assez « toc ».

Du jeu dans la batterie

La batterie du TT joue un peuDéfaut récurrent sur les précédents Vaio, le flottement de la batterie mal insérée dans son logement est de la partie pour le TT. Bien entendu, ces défauts matériels ont été observés sur des prototypes. Sony accordera peut-être une plus grande attention à la conception des versions commerciales. Enfin, on regrettera l’absence d’un mange-disque à la place des lecteurs optiques qui ont tendance à avoir du jeu.

200 grammes de différence, c’est peu

Vaio TT sur Vaio ZPour achever cette présentation, il est bon de noter que moins de 200 grammes séparent le TT et le Z alors que leur différence de diagonale est tout de même de 2,2 pouces. 1,3 kilo pour le 11,1 pouces et moins de 1,5 kilo pour le 13,3 pouces. Une nuance de poids pour des ultraportables.