Appareil photo numérique HD : la mort du caméscope ?

La suprématie des caméscopes bousculée

Malgré quelques contraintes, la qualité de la vidéo sur les APN est aujourd’hui tout à fait correcte voire excellente et elle s’améliore considérablement à chaque nouvelle génération. Devant cette réalité, nous avons décidé de faire la comparaison avec les caméscopes et force est de constater que les APN offrent certains avantages par rapport aux caméscopes, en raison principalement de leur conception dédiée à l’image fixe (oui, c’est un paradoxe).

Paradoxe 

En effet, en raison de la nécessité pour la vidéo d’enregistrer en continu, les APN jouissent d’une meilleure définition. Le format full HD correspond à 2 millions de pixels là où le moindre compact récent affiche une résolution d’au moins 8 millions de pixels en entrée de gamme. Or les objectifs sont conçus en fonction de l’utilisation principale de l’appareil. Prévus pour des capteurs plus précis, ceux des APN sont donc globalement mieux définis et tiendront parfaitement la route en vidéo alors que le contraire n’est pas forcément vrai.

Ensuite, la meilleure définition des APN entraîne une taille supérieure des capteurs. Or, lorsque les APN sont utilisés en mode vidéo, les pixels sont utilisés en groupe (pour basculer en deux millions de pixels) et offrent ainsi une taille de photosite beaucoup plus importante.

Avantage APN ?

A part en entrée de gamme où les résultats sont à peu près comparables, voir dans certains cas favorables aux caméscopes, les résultats des APN en basse lumière sont donc, à gamme équivalente, de meilleure qualité que ceux des caméras, même si leurs optiques sont en général plus lumineuses. En haut de gamme, la différence est sans appel : à ce jour la meilleure caméra semi-professionnelle dans ce domaine est… un APN : le Canon 5D Mark 2.

Enfin, les amateurs de photographie ont souvent recours aux réglages manuels ou semi-manuels lors de la prise de vue alors que c’est au montage que les mordus de vidéo peaufinent leurs films. La raison en est simple : la continuité d’enregistrement de la vidéo impose une concentration sur les mouvements plutôt que sur l’évolution des réglages (que les automatismes assurent assez bien dans la plupart des cas).

Deux en un

Si on ajoute à cela les lacunes des réglages manuels des modes photo des caméscopes, quand ils existent (ce qui est loin d’être toujours le cas), et l’absence de choix de mode de mesure de la lumière, on comprend que dans le cadre d’une utilisation « deux en un » il vaut souvent mieux utiliser la vidéo d’un APN que le mode photo d’un caméscope.

Cependant, malgré ces quelques avantages, les caméscopes ont encore de beaux jours devant eux.