[Test] Acer Liquid Jade S : on craque ou pas ?

Sorti à l’automne 2014, le Liquid Jade d’Acer est déjà remplacé par le Jade S, quelques mois plus tard. Un aveu d’échec de la part du constructeur taïwanais ? On dira plus heureusement qu’il fait ici amende honorable et reconnaît les imperfections de sa première version. Défauts et manques qu’il tente de gommer avec le Liquid Jade S auquel il ajoute, entre autres, une connexion 4G.

Installé tout en haut de la gamme mobile d’Acer, le Jade S succède donc au Jade et se plante au-dessus du Jade Z, sa version bridée annoncée lors du MWC 2015. Avec le Jade S, Acer poursuit son assaut sur l'entrée de gamme. La cible est-elle toujours juste ? Le mobile est-il convaincant dans sa quête ? Faut-il craquer pour ses formes tout en finesse ?

Acer Liquid Jade : on craque ou pas ?

Oui, parce qu’il est enfin compatible 4G

En octobre 2014, notre test du premier Jade avait été plombé par l’absence de connexion 4G. Cantonné aux réseaux 3G, ce smartphone était alors anticoncurrentiel, et ce, à cause de MediaTek qui n’avait pas encore de puce compatible. Les torts sont enfin réparés. Le fondeur taïwanais a enfin sorti un processeur 4G, le MT6752M, et Acer s’est empressé de l’installer sous la coque de son Jade S qui peut désormais surfer en très haut débit mobile avec un débit théorique de 150 Mbits.

Le Jade S conserve un logement double SIM. L’utilisateur peut soit y insérer deux cartes SIM soit une seule et choisir d’étendre l’espace de stockage via une carte microSD (jusqu’à 32 Go) placée dans le second slot. La mémoire interne du Jade S a été revue à la hausse. De 8 Go sur le Jade, elle est doublée sur le Jade S et passe à 16 Go, dont 11 Go exploitables.

Oui, parce que son design est encore mieux

C’était l’un des points forts du Jade et heureusement Acer n’y a que très peu touché. Le design du Jade S demeure donc inchangé avec des mensurations qui bougent d’à peine quelques millimètres (143 x 69 x 7.8 mm) et un poids qui chute de quatre grammes (106 g). On conserve donc un smartphone sobre, fin, léger et élégant. La différence entre le Jade et sa nouvelle itération se situe au dos de l’appareil. Acer a enfin abandonné sa finition glosy qui accrochait toutes les traces de doigts et nuisait à la prise en main du téléphone. Le Jade S lui préfère un dos mat au toucher satiné du plus bel effet. Mis à part ce détail (important), il faut mettre le nez sur les deux Jade pour réussir à les différencier.

Oui, parce qu’il est enfin assez puissant

Le Liquid Jade a souffert de l’utilisation d’un processeur sous-dimensionner. Non content d’être incompatible avec les réseaux 4G, le MT6582 de MediaTek était aussi peu performant. Couplant un Cortex-A7 à une puce graphique Mali-400MP2, il se positionnait derrière le Nexus 4 de Google dans les résultats du benchmark AnTuTu. Moins puissant qu’un smartphone de 2012, il partait du mauvais pied. Le Jade S rattrape fort heureusement cette bévue en implantant en son sein le MT6752M, une puce qui rassemble un Mali-T760MP2 et un plus récent Cortex-A53, premier processeur octocore 64 bits. Cette architecture est mise à profit par Lollipop, cette cinquième version d’Android ne devant pas tarder à être disponible sur le Jade S.


Les résultats des benchmarks sont éloquents. Sous AnTuTu, on passe à 39 313 points, soit deux fois plus que le Jade. Ce joli score le place au coude-à-coude avec le Galaxy S5 et devant les Nexus 5 et LG G3. Geekbench 3 confirme sa position en lui offrant 3366 points en test multicoeurs, ses huit coeurs y faisant montre de leurs puissances cumulées. Il y surpasse même le Galaxy S5 qui stagne à 2836 points. A contrario, en simple coeur, le Jade S se laisse distancer avec 707 points alors que le Nexus 5 tourne à 860 points avec son Snapdragon 800 et que le S5 de Samsung tient le haut du tableau avec 938 points.


Bien entendu, ce ne sont que des chiffres. Au-delà de la théorie, il faut surtout s’intéresser à la pratique et donc à l’usage du téléphone. A ce titre, aucun ralentissement n’est à déplorer dans les menus de l’appareil et en vidéo. Même constat en jeu. Pour tenir la comparaison, nous avons testé le Jade S avec Asphalt 8 et Angry Birds Go!, deux titres qui avaient servi lors de notre test du Jade. Ils sont parfaitement jouables. On observe même un regain de qualité au niveau des graphismes du jeu de course de Gameloft. Cependant, on demeure encore loin du rendu graphique que peut procurer un smartphone haut de gamme.

Asphalt 8Asphalt 8Angry Birds Go!Angry Birds Go!

Non, parce que son capteur photo est toujours mauvais

Point d’évolution côté photo. Acer s’est contenté de recycler le capteur du Jade. Il offre une résolution de 13 mégapixels, mais des photos sans saveur. En mode automatique, les couleurs ne sont pas fidèles, les blancs n’étant pas respectés. Il faut alors débrayer en mode manuel, ce que rend possible l’application photo d’Acer, un outil très complet qui permet d’agir sur toute une panoplie de réglages, des ISO à la balance des blancs, en passant par la luminosité, le contraste ou encore la netteté.

Liquid Jade SLiquid Jade SLiquid JadeLiquid Jade

Néanmoins, cela ne corrige pas le manque de détails des prises de vue. Ainsi, comme on peut le voir sur le zoom ci-dessous, les dessins présents de part et d’autre de la boucle sont mélangés au reste de la ceinture dans une belle bouillie de pixels.

Pour conclure, en s’appuyant sur des photos prises dans les mêmes conditions que pour le test du Liquid Jade, on peut dire qu’Acer n’a pas amélioré ce point. Pire, on a même l’impression que la qualité a baissé d’un cran.

Liquid Jade SLiquid Jade SLiquid JadeLiquid Jade

Posez une question dans la catégorie Dossiers du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
    Votre commentaire