Airis 740 : The Phone House contre le Eee PC

Vu de l'extérieur

De l’extérieur, le Airis 740 est assez agréable à regarder. Noir et gris, il est un peu épais mais c’est le lot d’une bonne partie des ultraportables low-cost.

La connectique

Bouton d'allumage sur la charnièreBizarrement, le bouton d’allumage est sur la charnière de droite, un emplacement assez déroutant. On retrouve deux ports USB bien séparés sur le flanc droit, ainsi qu’une prise RJ11 (modem) et une prise RJ45 (réseau). Le flanc gauche reçoit une prise VGA (sortie vidéo), une entrée ligne et une sortie casque ainsi que le connecteur de l’alimentation. Enfin, on retrouve un lecteur de cartes sur la face avant. Il lit les cartes SD(HC), MMC et Memory Stick.

L’écran est petit

L’écran de 7 pouces est entouré d’un cadre très large, comme sur le Eee PC. Outre le fait que la machine pourrait accueillir sans aucun problème un écran de 9 pouces, c’est assez inesthétique. La résolution de l’écran est classique : 800 x 480. Notons qu’Airis propose la possibilité de travailler avec une résolution plus élevée, comme le 1 024 x 768, mais c’est de l’interpolation : en plus d’avoir une image floue (et franchement inutilisable), le rapport hauteur/largeur n’est pas respecté. À éviter donc, surtout si l’on tient à ses yeux. L’écran est surmonté d’un webcam, un accessoire classique sur ce type de machine, il n’y a rien de spécial à en dire.

L'écranLa webcam

Le clavier : like Eee PC

Le clavierLe clavier est le même que le Eee PC : trop petit, avec une course un peu trop faible. De plus, et c’est un problème récurrent, la barre d’espace est surélevée à gauche. Notre modèle de test utilisait un clavier AZERTY et on remarque assez rapidement qu’il s’agit d’un modèle QWERTY rapidement adapté (une question de coût) : la touche « entrée » est sur une seule rangée de touches et le « M » est plus petit que les autres touches (reliquat du «  ; » américain).