[Test] L'iPhone 6 Plus face à ses concurrents

Revenons quelques années en arrière, en 2010 plus précisément. Steve Jobs, encore PDG d’Apple, assurait que « personne ne voudrait acheter un téléphone avec un grand écran ». Un an plus tard, sortait le Galaxy Note de Samsung et le succès qui en a découlé n’est plus à démontrer. Depuis, la taille des écrans n’a fait qu’augmenter, qu’il s’agisse des smartphones conventionnels ou des « phablettes », ce nouveau genre regroupant les appareils à mi-chemin entre téléphone et tablette.

Et pourtant, Apple est resté insensible à ce marché grandissant, accroché au dogme de Jobs tel une moule à son rocher. Mais preuve qu’il n’y a que les idiots qui ne changent jamais d’avis, la firme à la pomme désormais menée par Tim Cook a décidé de se jeter dans fosse aux lions. C’est donc en petit nouveau et éclaireur de la marque que l’iPhone 6 Plus se présente au marché et au grand public.

Les risques sont nombreux dans la position d’Apple. D’abord, vis-à-vis de ses utilisateurs, car la société les a bercés de discours marketing ne jurant que par un téléphone 4 pouces pour garantir un confort d’utilisation optimal. Ensuite, face aux amateurs de phablettes, habitués aux grands écrans depuis plusieurs années et qui ne verront aucun intérêt dans un produit ayant cette seule spécificité.

Surtout, la concurrence est rude dans ce secteur. Samsung règne en maître avec ses Galaxy Note, véritables lions dans la savane. Mais nombreux sont les prétendants à multiplier les innovations pour tenter de lui prendre sa place. C’est notamment le cas du récent Huawei Ascend Mate 7 que nous avons fraichement testé, qui vient s’attaquer au leader avec de sérieux arguments. Le Taïwanais HTC s’est également intéressé à ce secteur avec la déclinaison « Max » du premier One, au même titre que le finlandais Nokia, avec le Lumia 1520.

Dans ce monde où tous les écrans tendent plus vers les 6 que les 5 pouces, Apple saura-t-il se trouver une place ? Pour en avoir le cœur net, nous l’avons comparé à ses concurrents :

Le prix


Les phablettes sont souvent plus chère que les smartphones, à juste titre d’ailleurs puisqu’elles sont en général mieux équipées. Pour autant, aucune n’avait encore osé faire ce que l’iPhone 6 Plus se permet : dépasser les 1 000 euros pour un téléphone. La version 128 Go de l’appareil s’échange en effet contre 1 019 euros, soit plus qu’un ultraportable du type MacBook Air d’entrée de gamme ! Injustifiable, voilà l’adjectif qui correspond le mieux à ce tarif, quelles que puissent être ses qualités.

Le design

Dans un monde où les téléphones sont pris de la folie des grandeurs, il peut sembler bien difficile d’y trouver une quelconque notion de « design ». On peut apprécier le confort offert par l’écran d’un Galaxy Note 3, mais à aucun moment son look aussi brut que raté sur certains points (on pense notamment à la coque arrière). Difficile de dénicher une forme d’équilibre, la preuve avec le HTC One Max, dont l’usage massif d’aluminium pourrait contribuer à une sensation haut de gamme, gâchée par un poids trop important et des errements de finition.

Face à ces quelques exemples, l’iPhone 6 Plus arrive avec de sérieux arguments. L’expertise d’Apple en la matière fait recette ici, comme sur l’iPhone 6 classique. Il s’agit tout simplement du même appareil en plus grand, reprenant ainsi ses qualités — mais aussi ses défauts. On retrouve avec plaisir des rondeurs oubliées depuis les premiers iPhone et une utilisation généreuse d’aluminium. Le nouveau positionnement du bouton d’alimentation, sur la tranche droite, permet de l’actionner même lorsque la phablette n’est tenue qu’à une main. Seul le Huawei Ascend Mate 7 peut prétendre le concurrencer sur ce point, avec un usage équivalent de métal et une finition similaire.

L’épaisseur de cet iPhone « géant » parvient à rester parfaitement mesurée, seulement 7,1 mm. À tel point d’ailleurs, qu’un vrai-faux scandale est né autour de ce tour de force : le BendGate. Il s’est finalement avéré, à l’issue de tests menés par l’organisme indépendant américain « Consumer Reports », qu’il ne pliait pas plus qu’un autre. Du moins, dans des conditions normales d’utilisation. Toujours est-il que le capteur photo dépasse toujours malgré l’épaisseur supérieure de l’ensemble par rapport à l’iPhone 6, mais au moins peut-on trouver une forme de justification : un dispositif de stabilisation optique sur laquelle nous reviendrons.

Lire : iPhone 6 : le bendgate, c’est du flan


Malgré un gabarit imposant, le poids parvient à être maitrisé à 172 grammes, soit bien en dessous de la plupart de ses concurrents. Seul Samsung avec le Note 3 réussit à s’établir à 168 grammes, en snobant tout matériau noble, pour se focaliser sur du plastique plus léger, mais moins qualitatif.

Verdict : Pour un premier essai dans le milieu des phablettes, le design de l’iPhone 6 Plus fait effet. Fin, « relativement » léger et bien fini, il démode brutalement les références du genre que sont les Galaxy Note. Pire, il est clairement l’un des plus agréables à toucher et à manier, grâce à un usage de matériaux nobles qui ne pénalise ni le poids, ni l’épaisseur.

Posez une question dans la catégorie Dossiers du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
15 commentaires
    Votre commentaire
  • C'est dommage qu'on ne prenne jamais en compte le LG G Pro 2, ayant un écran 5,9 pouces. Dans le tableau photo, il a un stabilisateur optique, le slow motion, le 4k, ne coûte que 350€ ..... mais n'est disponible qu'à l'impôrt car il n'est pas sortie en france ...
    0
  • Pourquoi comparer l'iphone 6 plus au Galaxy Note 3 qui est obsolète. Il aurait fallu intégrer le Note 4 qui sort dans 1 semaine alors que le Mate 7 (qui fait parti du comparatif) n'a pas encore de date de sortie officielle.
    1
  • "en dépit d'une plus faible fréquence (1,4 GHz), elle parvient à être plus efficace que sa concurrence qui dépasse systématiquement les 2 GHz."

    waow...
    0
  • @Vincent : Tu veux que je te réponde ? C'est tout simplement qu'on a affaire à un auteur pro-Apple. Dommage, article de M. comme dit si proprement plus haut.
    0
  • pourquoi j'ai achèté une phabette:

    pour faire des photo de dépannage car je ne suis pas un pro qui lui va acheter un appareil pro : oui
    je fais des vidéo de dépannage ; oui
    je veux une autonomie plus que la normale : oui
    je veux pouvoir mettre une carte mémoire qui ne coûte pas chère au giga : oui
    je veux un os plutot ouvert ; oui
    je veux un appareil qui coûte moins de la moitié de mon salaire vu que je change tous les 3 ans : oui
    je veux un appareil pour croire que je fait partie d'une classe social ; non
    je veux un appareil qui est me permet de commander ma télé , mon ampli , mon thermostat de chauffage, mon synology, mon cloud, compatible avec mon autoradio, mon adaptateur usb odb etc ; oui
    je veux qu'il fasse kit main libre sur l'autoradio de ma voiture et écouter ma musique; oui
    je veux qu'il me dépanne par moment comme gps; oui
    je veux pouvoir acheter des accessoires correct à un prix léger; oui
    je veux qu'il remplace mon pc par moment pour surfer: oui
    je veux pouvoir regarder trois films sans tomber en panne de batterie : oui
    je veux pouvoir lire des fichier pdf xls ou autres sans problème de compatibilité et sans payer le programme ; oui

    et bien d'autres, donc j'ai acheté le huawei ascend mate premier du nom; en moyenne deux jours et quelques heures d'autonomie, je fais tous ce que je veux avec et je l'avais payé 349 euro.

    le plus gros défaut c'est les mises à jour, la plupart des fabricants préfèrent nous voir acheter un nouveau plutôt que les mettre à jours
    0
  • j'ai oublié d'indiqué qu'il me sert de borne wifi pour mon 10 " qui est sous linux
    0
  • Article biaisé dès le départ : on veut comparer l'iPhone 6 avec son écran 5.5" avec des phablettes à écran 6"... juste pour dire qu'il fait aussi bien mais qu'il est plus léger, donc mieux...
    Le plus proche en taille d'écran du comparatif est un 5.7" (le Note 3) qui est remplacé par le Note 4.
    Et où est le LG G3 avec ses 5.5" en QuadHD, sorti 3 mois avant l'iPhone 6+ ? Il est certes cité dans l'article, mais alors pourquoi est-il absent du comparatif ?... Non, en fait, on sait pourquoi...
    1
  • D'accord avec koala_b et V.Grivel, le vrai comparatif ce serait avec le Note 4 et le LG G3, ce dernier est toujours absent de tous les comparatifs de l'iphone 6 plus...peut être parce que ce dernier (donné comme référence par les Numériques) lui ferait PLUS que de l'ombre !!! Après, et en toute objectivité, l'iPhone 6 Plus est sans doute un très bon smartphone ... il y a tant d'efforts à nous le demontrer!
    0
  • D'accord avec koala_b et V.Grivel, le vrai comparatif ce serait avec le Note 4 et le LG G3, ce dernier est toujours absent de tous les comparatifs de l'iphone 6 plus...peut être parce que ce dernier (donné comme référence par les Numériques) lui ferait PLUS que de l'ombre !!! Après, et en toute objectivité, l'iPhone 6 Plus est sans doute un très bon smartphone ... il y a tant d'efforts à nous le demontrer!
    0
  • Tant que les phablet n'adopteront pas un digitizer, le Note restera sans véritable concurrence. Le Note est The phablet grâce à son S-Pen.
    Les autres phablet ne sont que des smartphones XXL...
    0
  • Je vois que les réponses sont unanimes!

    Je ne comprend pas pourquoi il y a autant de ferveur autour de cet appareil qui accuse un retard technologique de 2 ans dans quasiment tout les domaines:
    -Le NFC (en place depuis 2 ans)
    -L'écran > à 5"
    -L'appareil photo toujours 8Mp qui n'a que trop peu évolué depuis de 4S
    -La batterie qui penne encore un peu.
    -L'écran qui passe enfin au FullHD (alors que le QHD se standardise chez les autres)
    ...
    Ce qui achève c'est aussi les rumeurs infondées sur un écran en soit-disant verre saphir (les gens ont oubliés que le verre saphir n'est pas sur l'écran mais sur le logo seulement au dos de l'appareil, soit, aucun intérêt)

    Pire : On voit se standardiser la norme IP67 sur les appareils. Je trouve que ce genre d’innovation est un véritable plus pour un appareil qui nous suis partout et tout le temps dans toutes sortes de situations...

    Dépenser 1000€ dans cet appareil me ferait véritablement mal au ventre (je veux rester poli)
    Je dis donc que les personnes qui achètent un iPhone de nos jours sont soit superficiels (pour briller je ne sais où) soit fortunés (ça peut aller de paire) ou soit Applemaniac.

    J'était moi meme fan d'Apple à l'époque de Steeve Jobs mais le tarif m'a toujours rebuté. Surtout la fragilité des produits (qui n'a jamais vu un écran de 4s pété?) m'ont confortés dans l'idée de voir ce qui se faisait ailleurs.

    J'ai depuis 3 ans un Galaxy S2 en parfait état et pourtant mal traité.
    Il va être temps que je le change, et la norme IP67 sera parmi mes critères principaux.
    0
  • J'ai trop hâte de le recevoir, encore 3 semaines d'attente... C'est long !
    0
  • Vincent GRIVEL a dit :
    Je vois que les réponses sont unanimes! Je ne comprend pas pourquoi il y a autant de ferveur autour de cet appareil qui accuse un retard technologique de 2 ans dans quasiment tout les domaines: -Le NFC (en place depuis 2 ans) -L'écran > à 5" -L'appareil photo toujours 8Mp qui n'a que trop peu évolué depuis de 4S -La batterie qui penne encore un peu. -L'écran qui passe enfin au FullHD (alors que le QHD se standardise chez les autres) ... Ce qui achève c'est aussi les rumeurs infondées sur un écran en soit-disant verre saphir (les gens ont oubliés que le verre saphir n'est pas sur l'écran mais sur le logo seulement au dos de l'appareil, soit, aucun intérêt) Pire : On voit se standardiser la norme IP67 sur les appareils. Je trouve que ce genre d’innovation est un véritable plus pour un appareil qui nous suis partout et tout le temps dans toutes sortes de situations... Dépenser 1000€ dans cet appareil me ferait véritablement mal au ventre (je veux rester poli) Je dis donc que les personnes qui achètent un iPhone de nos jours sont soit superficiels (pour briller je ne sais où) soit fortunés (ça peut aller de paire) ou soit Applemaniac. J'était moi meme fan d'Apple à l'époque de Steeve Jobs mais le tarif m'a toujours rebuté. Surtout la fragilité des produits (qui n'a jamais vu un écran de 4s pété?) m'ont confortés dans l'idée de voir ce qui se faisait ailleurs. J'ai depuis 3 ans un Galaxy S2 en parfait état et pourtant mal traité. Il va être temps que je le change, et la norme IP67 sera parmi mes critères principaux.



    Dommage de comparer uniquement les specs technique... Car ce qui définie un produit Apple est définitivement l'expérience utilisateur.

    Je ne me fatiguerais pas à expliquer pourquoi 8mpx sur un gros capteur est "mieux" pour l'utilisateur, ou pourquoi un écran inférieur à 5" plait à certain type de gens, ou encore pourquoi avoir une résolution "HD" ou "QHD" sur un truc qu'on tien à 20-30 cm des yeux n'a pas d'importance,ou pourquoi utiliser 1,4ghz dualcore avec un os optimisé est mieux qu'un 2,2ghz Quadcore pour l'autonomie ; sur ce dernier point je te l'accorde Apple est à la ramasse par rapport au concurrents, mais c'est bien le seul point important à mes yeux au moment de la comparaison Apple vs Other.

    Je ne viens pas donner des leçons ou faire mon gros troll Apple, mais pour le coup je veux dire au gens : ne vous arrêtez pas à la technique quand on parle l'iPhone ou d'iPad (les macs c'est différents), il faut essayer au quotidien un iPhone pour comprendre pourquoi il se vend si bien.

    Mais je le concède : Oui il existe une partie de la population totalement hystérique à la vue d'un iPhone parce que c'est devenue un objet de mode, mais ça n'est en aucun cas la majorité.
    0
  • J'ai déjà utilisé un iPhone et je n'ai clairement pas aimé l'interface iOS beaucoup trop enfantin et propriétaire à mon gout dans le sens ou y'a aucune possibilité de paramétrage/réglages et où la simple gestion de fichier est un véritable casse tête (rien que pour ça je déteste itunes)

    Je suis d'accord que les personnes qui possèdent un iPhone l'aiment pour sa simplicité mais qui peut le plus peut le moins.

    Je pense surtout que Apple à l'époque de Steeve Jobs avait sortit des appareils exceptionnels et en avance sur son temps. Il a su fidéliser depuis plusieurs générations mais là depuis le 6 c'est une autre histoire. On ne sent plus la patte de Steeve Jobs dans ce 6. Il faut qu'ils se ressaisissent...

    Et il ne faut pas oublier que toutes ces innovations "qui ne servent à rien" sont de petites pépites pour les développeurs. C'est ce qu'on recherche dans un appareil High Tech comme le smartphone.
    0
  • Merci de ta réponses calme :) (j’entends par la que ça me change des habituels trolls)

    Tout ce que tu as dit est bien vrais, et l’interface minimaliste plait à plein de monde, tout comme celle d'Android.

    Personnellement j'ai un iPhone et une tablette Android, étonnamment, je reproche à Android son coté "fouillis visuel" (amélioré dans Android L ?) et sa gestions quelque peu dommage de la carte SD, compréhensible, mais dommage. Sinon c'est chouette, mais je préfère utilise iOS sans que je ne sache vraiment expliquer pourquoi, a part les 2 choses que j'ai cité ci-dessus.
    0