Asus Eee PC : un ultraportable d'exception avec la 3G SFR

Le Eee PC et Linux Xandros à l'usage

Nous avons testé plus en profondeur une partie des fonctions que nous venons de présenter.

Internet sur le Eee

Surfer sur le Eee n’est pas une sinécure, et vous allez devoir scroller beaucoup. Mais au moins, le rendu est correct, Firefox oblige. Dans la grande vague actuelle des smartphones et autres tablettes Internet, le Eee est bien placé (avec l’iPhone et les tablettes Nokia 800). Ce n’est pas la panacée, un écran en 1 024 de large serait plus efficace, mais c’est utilisable, si on se limite à un usage ponctuel. Nous ne le conseillons pas comme machine de surf principale, mais ce n’est pas son but. Pour les bloggers, qui veulent réagir aux commentaires et poster des notes rapidement, le Eee PC pourra faire l’affaire.

Pour les amateurs de flash et des vidéos sur Youtube ou DailyMotion, le Eee PC est très efficace. Ça fonctionne parfaitement, et c’est des seuls appareils de cette taille capable de le faire (pour l’iPhone, il s’agit d’une version spécifique de Youtube).

Travailler sur le Eee

L’intégralité de ce dossier ayant été rédigée sur le Eee PC avec Writer (l’application de traitement de texte de OpenOffice.org), nous pouvons donner notre avis. Premièrement, c’est assez lent. Le lancement prend entre 10 et 15 secondes. Deuxièmement, mais c’est inhérent à Writer, les fonctions ne sont pas identiques à celles de Microsoft Word. Ne vous méprenez pas, nous ne sommes pas vendus à Microsoft, mais le fait est que la majorité des formations en bureautique s’effectuent sur la suite Office et que beaucoup d’utilisateurs sont déroutés quand des fonctions a priori identiques ont des comportements différents. Troisièmement, le clavier du Eee PC n’est pas adapté à de longs textes et rédiger cet article sur le Eee n’a pas été des plus simple.

Du multimédia sur le Eee

Ne parlons pas des jeux fournis de base, nous deviendrons désobligeants. Par contre, en multimédia, c’est très bon. Avec une SDHC de 4 Go, le Eee peut tenir la comparaison avec beaucoup de PMP, même s’il est peu lourd. L’écran est très bon et nos DivX sont passés de façon satisfaisante. Seuls quelques films encodés en H.264 ont posé problème, mais c’est anecdotique. De même, pour lire de la musique, c’est intéressant. Le Eee, étant donné son prix et son écran, peut être comparse à un PMP (comme certains Archos) sans rougir.

Il y a bien d’autres usages possibles avec le Eee, mais nous ne pouvons pas tout tester, et nous savons parfaitement que ce genre de chose est très subjectif. Là où nous trouverons le Eee PC inutilisable, certains adoreront (ou l’inverse).

Autonomie et finition

À l’usage, le Eee PC est bien fini, il est solide, il donne une bonne impression de solidité, même s’il ressemble à un jouet. Le clavier n’est pas pratique à l’usage, mais a l’avantage d’intégrer toutes les touches.

L’autonomie, annoncée à 3 heures 30, a été mesurée à 2 heures 52 en bureautique, durant la rédaction de ce dossier. Étant donné que la luminosité était réglée à 6/15, que le Wi-Fi était activé et que le Eee PC jouait de la musique, c’est un score correct. Sans le Wi-Fi et en diminuant la luminosité, les 3 heures 30 sont atteignables.