[Test] Zenfone 3 : Asus montre ses muscles



Lancé fin septembre, le Zenfone 3 se décline en deux tailles d’écran. Le ZE552KL intègre une dalle de 5.5 pouces, tandis que le ZE520KL, que nous présentons ici, opte pour un écran de 5.2 pouces. Les caractéristiques des deux téléphones sont identiques, tous deux affichant notamment 64 Go de mémoire interne (52.6 Go disponibles pour le stockage). Seule la capacité de la batterie varie. Elle atteint 3000 mAh sur le grand modèle, contre 2650 mAh sur celui que nous avons testé. 

Prise en main 


Esthétiquement, le ZE520KL est réussi. Il faut dire que le Zenfone 2 nous avait un peu déçu de ce point de vue, en raison notamment d’un embonpoint un peu trop prononcé. Ici, c’est le contraire. Le nouveau modèle ne mesure que 8 mm d’épaisseur. Et, malgré une surface lisse comme un miroir, il offre une prise en main plutôt sûre, grâce au cadre de métal très légèrement grainé. Autre bonne surprise, il est léger, seulement 146 grammes. Disponible en 4 coloris (blanc, bleu, noir ou doré), la face arrière bénéficie d’un traitement qui la fait miroiter sous la lumière, à la manière d’un disque vinyle. L’effet est sympa et apporte une petite touche d’originalité. Parce qu’il faut reconnaître que ce téléphone ressemble à bon nombre de ceux que nous avons testés récemment, à commencer par le Honor 8. Il dispose même, comme lui, d’un port USB type C et d’un double emplacement pour carte SIM. Seule différence notable, l’appareil photo principal du Zenfone 3 ne fait pas dans la discrétion : placé juste au-dessus du capteur d’empreintes, il dépasse de près de 2 mm du dos. On le cogne donc systématiquement lorsqu’on pose le téléphone à plat sur la table. A force, il n’est pas certain que le bloc optique apprécie ce traitement. Pour la défense d’Asus, il faut préciser qu’il aurait été difficile d’intégrer tous ses composants dans 8 mm d’épaisseur. Le Zenfone accueille en effet un appareil photo doté d’un stabilisateur optique, couplé à un capteur Sony IMX298 de 16 MP. Nous en reparlerons. Notons enfin que le Zenfone 3 intègre un capteur d’empreintes digitales qui, en plus d’assurer le déverrouillage, peut être utilisé pour répondre aux appels, lancer la caméra ou prendre une photo.

Affichage

Avant de nous attarder sur le dos de l’appareil, intéressons-nous à l’écran. D’emblée, il nous a séduit. La dalle IPS Full HD (1920X1080) offre une excellente résolution de 500 points par pouce. Elle est protégée par un verre Gorilla glass, très légèrement biseauté. Par défaut, les couleurs sont un peu froides, mais sans exagération, ce qui n’est pas déplaisant. Les amateurs de teintes plus chaudes peuvent bien entendu  modifier la colorimétrie via le menu d’affichage. Notez qu’il est possible d’appliquer un filtre logiciel bleu, sensé limiter la fatigue oculaire en cas d’utilisation prolongée du téléphone.

Le Zenfone 3 intègre le système d’exploitation Android, dans sa version 6.0 Marshmallow, auquel Asus ajoute sa surcouche logicielle Zen UI 3.0. A l’usage, cet environnement « maison » se révèle agréable. Les applications supplémentaires ne se montrent pas trop intrusives et certaines sont vraiment pratiques, à l’instar de la torche, ou du fonctionnement à une main, qui réduit la taille de l’affichage pour  que toutes les fonctions soient accessibles à l’aide du pouce. Vue la dimension de la dalle, une telle option n’a rien d’un gadget. Le Zen Motion, qui permet notamment de piloter le smartphone à l’aide de gestes, semble moins indispensable, mais il faut admettre qu’une fois qu’on y a gouté, difficile de s’en passer ! Nous avons pris rapidement l’habitude de tracer un V sur l’écran éteint pour accéder instantanément au clavier du téléphone, ou de dessiner un S pour lancer l’appareil photo.  Seul bémol lié à cette surcouche, les notifications lancées à tout bout de champ par les divers programmes supplémentaires sont toujours trop fréquentes, et par conséquent, pénibles. Il est heureusement possible de les désactiver. 

Performances

Exit Intel ! Pour son nouveau smartphone, Asus abandonne le processeur Atom pour un Qualcomm Snapdragon 625 à huit cœurs, cadencé à 2,0Ghz, et épaulé par 4 Go de mémoire vive. Une configuration plutôt séduisante sur le papier, mais qui, d’après nos tests, ne donne pas de bons résultats. Nous avons évalué la puissance graphique et la rapidité du processeur, à l’aide de deux outils de mesure : 3D Mark (test Slingshot ES 3.1) et Geekbench. Eh bien ce n’est pas terrible. Avec un score de 468 au premier test, le Zenfone 3 est clairement dans le bas du panier. Même le Huawei P9 fait mieux de ce point de vue avec un résultat de 523, et c’est pourtant loin d’être un foudre de guerre ! Le test Geekbench est moins favorable encore : 4049 points en score multi cœurs, c’est 2000 de moins que les Huawei P9 ou Honor 8. Est-ce à dire que le Zenfone 3 est incapable de faire tourner les applications récentes. Non, rassurez-vous. Ces tests de performances sont volontairement très exigeants. Pour preuve, les jeux les plus gourmands du moment, tels que Real Racing 3 ou Galaxy on Fire 2 HD ne souffrent d’aucun ralentissement, même lorsque les environnements sont très chargés. En revanche, il se peut que le smartphone soit à la peine pour afficher les jeux futurs, qui risquent d’être plus exigeants encore. Mais ce qu’il faut retenir avant tout, c’est qu’au niveau des performances, la plupart des concurrents font mieux, pour un prix équivalent, voire inférieur. 

Autonomie

Le Zenfone 3 intègre une batterie Li-ion de 2650 mAh qui, à l’usage, se révèle bien dimensionnée. L’autonomie est suffisante pour profiter du smartphone une journée entière…à condition de ne pas trop passer de temps sur les jeux 3D (notamment Pokemon Go), forcément très gourmands. Testé en condition normale d’usage, c’est-à-dire avec la 4G activée à l’extérieur, et le Wifi à l’intérieur ; en consultant mails et SMS ; en passant une demi-douzaine d’appels ;  en jouant 45 minutes, en regardant une heure de vidéo Youtube et après avoir pris une centaine de clichés, la batterie indiquait encore une charge de 30% environ à la fin de la journée. C’est tout à fait satisfaisant. 

Posez une question dans la catégorie Dossiers du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
    Votre commentaire