Faut-il craquer pour l'audio HD ?

Où peut-on trouver des titres en audio HD ?

Le site français Qobuz est l'un des leaders sur le marché des fichiers audio sans perteLe site français Qobuz est l'un des leaders sur le marché des fichiers audio sans perteComme dans le cas de fichiers audio classiques comme le MP3 ou l’AAC, des titres ou des albums sont également disponibles directement sur Internet en version lossless. Vous pouvez cependant oublier la plupart des sites de streaming, qui ne proposent dans l’ensemble que des fichiers encodés en MP3 de 128 à 320 kbps dans le meilleur des cas. Pour des fichiers lossless en streaming, l’un des leaders du marché est français et il s’appelle Qobuz. Le site de streaming propose en effet une formule d’abonnement illimité avec des titres écoutables en qualité CD, soit en 16 Bits à 44 100 Hz pour 19,99 euros par mois ou 14,99 euros par mois si l’on se contente du catalogue de musique classique du site. Le service est également disponible sur applications mobiles. Dans ce cas, il convient néanmoins de mesurer fréquemment le nombre de gigas restant à votre compteur lorsque vous écoutez votre musique via un réseau mobile, les fichiers lossless étant, par nature, bien plus lourds que les fichiers MP3.

Qobuz propose également une boutique de titres et d’albums dématérialisés. Si la partie streaming du service se limite à des fichiers 16 Bits /44,1 kHz, le téléchargement de titres permet quant à lui d’acheter des titres en qualité master jusqu’à 24 Bits à 192 kHz, soit bien au-delà de la qualité CD. Au total, ce sont près de 12 000 albums qui sont commercialisés en version dématérialisée par Qobuz en 24 Bits/192 kHz. Enfin, le site propose également certains albums en multicanal 5.1 afin de bénéficier de titres avec un son optimisé pour un home cinema. Outre Qobuz, qui propose essentiellement des fichiers Flac, il est cependant possible d’acheter des fichiers Wave ou AIFF sur Beatport, Wave sur Junodownload, ou FLAC, Wave, AIFF ou ALAC sur HD Tracks.

Le catalogue de titres et leur format restent cependant soumis à la bonne volonté des maisons de disque. Tous les titres en MP3 ne sont ainsi pas disponibles dans tous les formats audio HD. S’il suffit de récupérer les fichiers encodés sur CD pour obtenir des sons en 16 Bits à 44,1 kHz, il faut parfois retrouver le master d’enregistrement d’un album pour en extraire des fichiers de meilleure qualité, ou encore le travailler afin de refaire le mixage sonore pour produire jusqu’à 6 canaux différents dans le cadre d’un fichier multicanal. Réalisés sous forme de bandes magnétiques ou de disques en métal, les masters audio des albums sont réalisés depuis les années 40. C’est à partir de ce fichier source, en ultra haute qualité audio, que les CD, les versions dématérialisées, ou les Blu-Ray Pure Audio sont édités. Évidemment, la qualité finale d’un support dépendra grandement de la qualité du master, qu’elle ne pourra pas dépasser puisqu’il s’agit de la version finale et de référence d’un titre.

Posez une question dans la catégorie Dossiers du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
17 commentaires
    Votre commentaire
  • Samsara69
    "aptX Lossless qui permet de faire passer, par Bluetooth, des fichiers lossless jusqu’à 24 bits à 96 kHz" ............"Grâce à ce système, il est alors possible d’écouter des fichiers dans une qualité accrue, plus fidèle au son tel qu’on l’écouterait avec un câble audio."

    Non,aptX Lossless n'est possible qu'avec le WiFi ou le VHF ,par bluetooth c'est impossible ,d'ailleurs CSR et aptX n'en parle pas http://www.csr.com/products/60/aptx http://www.aptx.com/
    aptX BT permet une qualité d'environ 256Kbps ACC ou 320Kbps MP3.

    Je pense que c'est une coquille ,il n'est pas possible d'avoir un son meilleur qu'une liaison filaire.
    2
  • Griffoooo
    Merci pour la précision pour l'aptX Lossless, effectivement je suis allé un peu vite en besogne, ça sera corrigé demain. En fait ce n'est pas nécessairement non plus du Wi-Fi. Le protocole est encore très peu répandu, du coup difficile de trouver de la documentation dessus.

    Pour la deuxième citation en revanche, je persiste : l'aptX permet d'écouter des fichiers plus fidèles au son via câble que le codec AD2P. Après, la phrase est lourde et ça sera reformulé aussi.

    Merci encore.
    1
  • Gerophil
    Page 1 -

    "Le théorème d'échantillonnage de Nyquist-Shannon indique qu’il est particulièrement difficile de déceler des sons à une fréquence d’échantillonnage supérieure à 40 kHz."

    Non rien à voir entre le théorème de Shannon et les capacités auditives humaines.

    "Néanmoins, certaines personnes seraient capables d'entendre des titres encodés à une fréquence supérieure."

    Vous avez des sources pour ça ?

    "La vidéo (en anglais) ci-dessous permet de démontrer les différences de son entre un fichier compressé en Flac et un fichier MP3."

    Vidéo sur ... Youtube ! Donc audio compressée...


    Page 4 -

    "Si de plus en plus de smartphones permettent de lire des fichiers audio HD, il faut bénéficier à la fois d’un casque et d’un environnement particulièrement optimisé pour réellement en bénéficier et savourer la différence avec des fichiers MP3 en 320 kbps."

    Encore faut-il que le DAC intégré au smartphone soit de qualité avant de se payer un bon casque !

    "En effet, la différence entre un fichier MP3 encodé en 320 kbps et un fichier Flac de qualité CD ne pourra s’entendre qu’à condition d’avoir un casque avec une bande de fréquence la plus large possible. "

    Ca ne veux rien dire dit comme ça. Tous les matériels audio ont des bandes de fréquence très large. Par contre, est-ce que le gain est plat sur toutes la plage ? c'est une autre histoire.


    Merci de vous attaquer à un tel sujet. Autant il faudrait se renseigner un peu avant d'en écrire des aussi grosses.

    Ah oui, au fait pour 99% des sujets l'audio HD ça ne sert à rien : cf l'echec du SACD et du DVD Audio et les capacités d'un humain de 20 ans qui ne vont pas au dessus du 19 kHz. Plus encore, il semblerait que la qualité CD soit trop élevée une large frange de la population qui lui préfère aujourd'hui le mp3...
    2
  • Gerophil
    Aussi, mettre des fichiers HD de 300 / 400 mo (le morceau) sur un smartphone/baladeur dont la mémoire est au mieux de 64 Go -ce qui permet de stocker 15 albums !- ça ne sert pas à grand chose. De même que l'usage d'un baladeur/smartphone c'est justement en balade, à l'extérieur, là où il y a des bruits parasites et où aller chercher au delà du mp3 192kbit/s est risible...
    1
  • biloog29
    Avis aux amateurs, un article (en anglais, écrit par une société à l'origine de codecs audio) qui explique scientifiquement pourquoi l'audio HD 24 bits / 192 kHz est inutile et peut même réduire la qualité d'écoute finale sur des équipements non prévus pour la restitutions des sons au-delà de 20 kHz : http://xiph.org/~xiphmont/demo/neil-young.html

    Pour une vidéo d'introduction à l'audio numérique : http://www.xiph.org/video/vid1.shtml
    2
  • Samsara69
    Anonymous a dit :

    Encore faut-il que le DAC intégré au smartphone soit de qualité avant de se payer un bon casque !

    Par contre, est-ce que le gain est plat sur toutes la plage ?

    Les DAC sont bons ,voir les courbes de réponses et niveau de bruit
    http://www.gsmarena.com/samsung_i9300_galaxy_s_iii-review-761p8.php#aq
    http://www.gsmarena.com/samsung_galaxy_note_3-review-996p8.php#aq

    De ce que j'ai constaté, le problème vient du niveau & de l'adaptation d'avec l’impédance du casque.
    En effet ,le niveau sonore est bridé en Europe et de plus ,par soucis d'économie d'énergie, les amplis de sorties ont un niveau de sortie faible (quelques dizaines de mV sous 32Ω, également dû à leur tension de fonctionnement ),la plupart des bons casques sont très souvent à assez haute impédance et de sensibilité moyenne.
    0
  • Gerophil
    Citation:
    Anonymous a dit :

    Encore faut-il que le DAC intégré au smartphone soit de qualité avant de se payer un bon casque !

    Par contre, est-ce que le gain est plat sur toutes la plage ?

    Les DAC sont bons ,voir les courbes de réponses et niveau de bruit
    http://www.gsmarena.com/samsung_i9300_galaxy_s_iii-review-761p8.php#aq
    http://www.gsmarena.com/samsung_galaxy_note_3-review-996p8.php#aq

    De ce que j'ai constaté, le problème vient du niveau & de l'adaptation d'avec l’impédance du casque.
    En effet ,le niveau sonore est bridé en Europe et de plus ,par soucis d'économie d'énergie, les amplis de sorties ont un niveau de sortie faible (quelques dizaines de mV sous 32?, également dû à leur tension de fonctionnement ),la plupart des bons casques sont très souvent à assez haute impédance et de sensibilité moyenne.


    Oui c'est pas mauvais en général mais ça reste moins bien qu'une carte son moyen de gamme par exemple :

    http://www.bit-tech.net/hardware/2008/05/26/asus-xonar-dx-pci-express-soundcard/5

    La on parle d'écouter des fichiers en 96 voir 192 Khz. Les courbes des téléphones chutent à 20 et quelques kHz. M'enfin, tu as raison, sur le fond, hormis le SNR un peu faible, les téléphones suffisent largement.
    0
  • lhermine
    Systématiquement la faute est faite, que ce soit "sans" ou "avec", "perte" prend un "s" : "avec pertes", "sans pertes".
    3
  • mitch074
    Techniquement, l'Audio HD n'existe pas : il s'agit ni plus ni moins que de diminuer les artéfacts de la compression - avant même de penser à augmenter la "résolution" du son.

    Le MP3 s'est imposé essentiellement parce que le codec Fraunhofer/IIS a été "leaké" au début des années 1990 et permettait à n'importe quel possesseur de PC de convertir sa CDthèque en fichiers assez facilement transférables et avec une qualité d'écoute correcte - et puis il y a eu WinAmp.

    Le codec MP3 (pour être précis, MPEG-1 Layer 3) est un format capable de gérer un canal, ou deux canaux par différence, ou encore deux canaux séparés à des fréquences allant de 8 kbps à 48 kbps, pour un bitrate de 32 kbps à 320 kbps; il a été développé essentiellement pour compresser de la parole, et pas pour la musique.

    Sa principale évolution est apparue avec le patch LAME, qui a fini par devenir un encodeur complet : en abusant du système du bit reservoir, le format est devenu adaptatif (moins de bits utilisés pour les passages simples, plus de bits pour les passages compliqués) et en utilisant de meilleures techniques de filtrage, la qualité a étégrandement améliorée : alors qu'un morceau à 128 kbps des années 1990 aura une sonorité étouffée, des harmoniques fréquentes et des médiums distordues, le même morceau encodé maintenant sera uniquement étouffé et avec peu de distorsion.

    Mais, d'autres formats existent : le même morceau encodé en Opus sera presque impossible à différencier, pour une taille identique, du morceau d'origine. Pour obtenir une meilleure qualité, il faudra alors se rapprocher de la qualité du master studio, que le MP3 n'a jamais été prévu pour supporter, mais que les formats comme Opus, HE-AAC et DTS sont capables d'encoder, à une fraction de la taille d'origine mais à un niveau de qualité tel qu'il devient nécessaire de posséder le matériel adéquat pour en profiter. Si le problème des DAC est à peu près réglé désormais (la plupart des appareils possèdent désormais des DAC qui introduisent un niveau de bruit extrêmement faible - ce n'était certes pas le cas en 1990 et début 2000!), des connecteurs de qualité (un jack 3.5" plaqué or, mais aussi des fils de casque correctement gainés) et surtout des hauts-parleurs de qualité sont nécessaires.

    L'Audio HD est parfaitement inutile pour de la musique beuglée par le haut-parleur d'un smartphone ou d'une tablette!
    2
  • job31
    L'audio HD sur smartphone ou autre système portable est juste une vaste blague.

    On aura beau y mettre un très bon casque, avec une puce DAC de haute volée, l'amplification nécessaire au casque sera médiocre.

    D'autre part cet article ne s'intéresse qu'à la montée en fréquence d’échantillonnage ce dont on se fiche un peu. En revanche la profondeur d'encodage, de 16 à 24 bit apporte un réel gain, pour peu qu'on possède les écoutes adaptées.
    2
  • unxl
    Les loi Françaises puis Européennes imposent depuis 2005 que la sortie casque d'un appareil audio mobile soit limitée à 150mV RMS lorsqu'il joue à fond un bruit de programme à -10dBFS, simulant des sons moyens en musique (EN50332-2). Ceci pour limiter la puissance sonore à 100dBA sur un casque 32ohms.
    Depuis 2011, une limite à 27mV (85dBA) a été rajoutée, qui demande une validation par l'utilisateur pour la dépasser. Cette demande est refaite toutes les 20H d'écoute cumulée. (EN60950 +A12:2011).

    Tout ceci pour dire que l'amplification à 7mW max, en audio HD, n'est absolument pas un problème pour un codec de téléphone ou baladeur audio.

    Le problème est plutôt les casques mobiles et les trifouilleurs de son tels que SRS, 3D audio, bass boost... Bien avant les pertes d'un mp3 192 ou 256 kbps.

    A ce sujet, la compression mp3 est basée pour une bonne part sur le phénomène de masquage de nos oreilles : un son fort, ou d'une fréquence très proche d'un son plus faible, supprime la prise en compte par nos oreilles, du son faible.
    La vidéo qui supprime les sons prédominants nous permet d'entendre les sons masqués par le mp3. Et alors ?
    0
  • mitch074
    @unxl : la compression MP3 comporte également des low-pass et high-pass filters, qui suppriment les fréquences en dessous de 100 Hz et au-dessus de 16 KHz. Si certains codecs (LAME notamment) permettent de redéfinir ces niveaux, le format MP3 lui-même empêche leur restitution correcte - ce qui crée harmoniques, tintements et échos.
    Le format Vorbis par exemple, lequel a été conçu dès le départ pour l'encodage musical, se rapproche davantage de ce que tu dis.
    0
  • unxl
    @mitch074 : tout dépend du bitrate. Je te propose d'encoder en mp3 le fichier http://www.audiocheck.net/download.php?filename=Audio/audiocheck.net_sweep20-20klog.wav
    par exemple.
    Personnellement, je l'ai fait à 256kbps avec lame et l'encodeur de wmp, puis ouvert avec Audacity pour détecter la présence éventuelle de filtrage.

    Les deux restituent les 20-20kHz du fichier wav original sans modification d'amplitude.
    0
  • Samsara69
    Anonymous a dit :
    Les loi Françaises puis Européennes imposent depuis 2005 que la sortie casque d'un appareil audio mobile soit limitée à 150mV RMS lorsqu'il joue à fond un bruit de programme à -10dBFS, simulant des sons moyens en musique (EN50332-2). Ceci pour limiter la puissance sonore à 100dBA sur un casque 32ohms.
    Depuis 2011, une limite à 27mV (85dBA) a été rajoutée, qui demande une validation par l'utilisateur pour la dépasser. Cette demande est refaite toutes les 20H d'écoute cumulée. (EN60950 +A12:2011).

    Tout ceci pour dire que l'amplification à 7mW max, en audio HD, n'est absolument pas un problème pour un codec de téléphone ou baladeur audio.

    Le problème est plutôt les casques mobiles et les trifouilleurs de son tels que SRS, 3D audio, bass boost... Bien avant les pertes d'un mp3 192 ou 256 kbps.

    27mV sous 32Ω = 0,023mW
    Sachant que le DAC du S3 peut sortir 20mW sous 32Ω pour 0,025% de THD+N ,si le casque est à haute impédance + basse sensibilité et que la musique n'est pas enregistré au plus près de 0dB il reste pas grand chose .

    http://www.wolfsonmicro.com/media/76197/WM1811A.pdf
    http://www.sengpielaudio.com/calculator-thd.htm
    http://www.rapidtables.com/calc/electric/watt-volt-amp-calculator.htm
    0
  • unxl
    Cette norme est faite pour éviter que les ados ne s'explosent les oreilles.
    Elle est faite pour des casques mobiles 32 ohms, dont le rendement ne doit pas dépasser 100dBA dans les conditions de la norme EN50332-1. C'est-à-dire, toujours 150mV à -10dBFS.
    Ces casques peuvent donc sortir 110dBA max (7mW à 0dBFS), une fois que l'utilisateur à répondu ok au warning des 27mV.
    110dBA pendant 20 heures, toujours très suffisant pour se détruire les oreilles.

    Évidemment, mon vieil AKG K240 Monitor, avec ses 600ohms, est définitivement attaché à son ampli de salon.
    0
  • Samsara69
    Cette norme me les brise ,même avec un Shure SE530 je suis obligé de rooter mon Note 3 pour augmenter le volume. :fou:
    0
  • schmurtzm
    La description de la vidéo est inexacte : ce qui résulte de la soustraction du MP3 au wave (et non fu flac) ce sont les artéfacts créés par le MP3 et non les sons "enlevés lorsqu'un fichier Flac passe en MP3". En d'autres termes le MP3 rajoute des sons (pourris) en plus c'est ce qui est expliqué dans cette vidéo.
    0