Entretenir et optimiser ses batteries

Faire attention aux composants lors de l'achat


L’ordinateur portable est un bon exemple pour cet article puisqu’il regroupe le plus de fonctionnalités actuellement disponibles sur un appareil mobile. On notera premièrement que l’autonomie d’une machine se joue dès son achat.

La consommation du processeur

Un transportable pour joueur ne possèdera pas la même endurance qu’un Ultrabook basé sur un processeur à basse consommation. Ce sont donc les composants d’un PC qui déterminent tout d’abord son autonomie.

Dans le choix des composants, on relèvera qu’Intel est le meilleur fondeur de CPU à l’heure actuelle. Ses familles de processeurs pour PC portables consomment peu. Depuis l’architecture Penryn, Intel peaufine ses processeurs à basse consommation. Nommés CULV pour Consumer Ultra Low-Voltage, ils parviennent à tenir aujourd’hui un TDP (dissipation thermique) compris entre 4 et 47 Watts, le gros du lot comprenant les Core i3, i5 Celeron et Pentium, gravite autour de 30 Watts. Le meilleur rapport TDP/puissance est quant à lui attribué aux Core M en Broadwell, dernière architecture en date d'Intel. Leur TDP n'excède pas 4,5 Watts pour une fréquence allant de 2 GHz à 2,9 GHz. Cette performance a un coût et ne trouve donc que sur des machines onéreuses.

Et c’est sans compter sur l'Atom qui bataille depuis juin 2008 contre les Watts. Processeur dévoué aux netbooks, il a glissé vers les smartphones et tablettes. Depuis quelques années, Intel ne communique plus sur son TDP, mais sur son SDP qui "mesure avant tout un usage réel du processeur, là où le TDP mesure un état de stress maximal du CPU", explique Intel à Ginjfo. On a donc aujourd'hui un SDP de 2 Watts sur l'ensemble de la gamme actuelle, du Z3460 au x7-Z8700. Mais le processeur ne fait pas tout. Pour ne pas perdre ses bénéfices de faible consommation, il faut également regarder du côté de la carte graphique.

Quand la 3D tue l'autonomie

Il y a quelques années, les consommateurs avaient le choix entre une carte graphique poussive, mais une autonomie accrue ou une bombe visuelle, mais qui était une véritable pompe à énergie. Les constructeurs ont alors eu la bonne idée de mettre en place des systèmes à double carte : une simple et une performante.

Aujourd’hui, les ordinateurs portables équipés de cartes graphiques dédiées les conjuguent avec un chipset graphique intégré au processeur. Chez Intel, ce sont les HDxxxx, dont les dernières itérations sont les HD5xxx et HD6xxx. Son concurrent, AMD, utilise sa marque de cartes dédiées pour cette même partie : Radeon HD. Les derniers tests montrent néanmoins que ses processeurs mobiles restent encore trop gourmands comparés à ceux d’Intel. Pour optimiser l'autonomie, c’est donc une marque à éliminer d’emblée.

Dans le cas où l’on se trouve face à une carte graphique dédiée d’AMD ou de Nvidia, on pourrait croire qu’elle grignotera allègrement la batterie. Il n’en est rien puisque les constructeurs brident automatiquement les calculs graphiques de l’ordinateur lorsqu’il fonctionne sur batterie. Une méthode ingénieuse pour économiser l’autonomie. Pour profiter des jeux en qualité optimale avec un framerate respectable, il faut donc brancher son ordinateur sur secteur.

Le SSD à la rescousse

Démocratisé en 2011 grâce aux premiers Ultrabooks d’Intel, le SSD est une belle alternative au disque dur. Plus léger, plus rapide et plus solide qu’un disque dur mécanique, ce « disque électronique », comme l’appellent les Québécois, est aussi souvent un facteur d’économie d’énergie. Lorsqu’un disque dur n’est pas en activité, il fonctionne tout de même. Son bras ne sillonne pas le disque, mais celui-ci tourne tout de même. Un SSD ne possède pas de partie mécanique. Aussi, lorsqu’il est au repos, il tombe en veille profonde et peut alors ne consommer presque plus rien. Si l’idée vous en prend de changer un disque dur par un SSD, le comparatif de nos confrères de Tom’s Hardware sera un excellent point d’entrée dans vos recherches. 

Posez une question dans la catégorie Dossiers du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
    Votre commentaire