Avertisseurs de radars : trois solutions pour garder ses points

Radars fixes et mobiles : performances variables

Premier danger qui guette l’automobiliste, les radars fixes. Signalés par des panneaux, ils sont cependant la première cause de perte de points en France. Inattention, mauvaise signalisation, pas de rappel de la vitesse, ils prennent chaque année plus de huit millions de photos « souvenirs » dont les automobilistes se passeraient bien. Sur ces cabines radars, nos trois appareils ont fonctionné avec un taux de réussite de près de 100%, déclenchant à chaque fois dans la voiture un beau concert de « bips » et de clignotements en tous genres. Bien répertoriés et mis à jours, les radars fixes sont aussi bien signalés par un GPS basique que par un avertisseur, communautaire ou non.

Inforad prend le dessus

Mais c’est sur les contrôles mobiles que les différences sont les plus sensibles : le Garmin comme l’Inforad utilisent une liste des radars remise à jour, mais celle de l’Inforad nous a semblée plus pertinente, nous signalant à plusieurs reprises des zones « sensibles » où nous avons trouvé soit une voiture banalisée embarquant un radar, soit des policiers ou gendarmes équipés de jumelles. Sur le Garmin, les fausses alertes étaient plus nombreuses, probablement dues à une cartographie moins récente.