La technologie au service de la performance

Compteurs de coups

Nous venons de le voir, la mesure de la cadence (nombre de coups d’aviron par minute) en bateau est obligatoire pour l’entraînement du rameur. Les compteurs de coups (couramment appelés strokecoach en référence au produit leader) font donc logiquement parti du matériel utilisé. Là encore, on distingue deux parties : d’une part, un aimant fixé sous la "coulisse" (le siège se déplaçant sur des rails et permettant au rameur d’utiliser ses jambes) et provoquant une impulsion lors de chaque passage au-dessus du récepteur qui reste lui immobile (comme sur votre vélo). Et d’autre part, le boîtier d’affichage, placé au-dessus des pieds du rameur (et relié au récepteur via un simple câble) et affichant outre la cadence, le temps écoulé et le nombre de coups d’aviron total effectué depuis le début de la séance.

De par les contraintes spécifiques à l’aviron, ce boîtier est petit, léger (225 g), robuste, réactif (résolution et précision de 0,1s), précis (affichage de la cadence à 0,5 près et réactualisation à chaque coup), étanche et simpliste (il ne dispose que d’un bouton). Il enregistre par ailleurs automatiquement la cadence moyenne toutes les 20 secondes en course. Typiquement utilisé sur les bateaux courts (bateau à une place – skiff – ou deux places – pair oar), il permet d’être sûr d’effectuer un entraînement à la bonne cadence voir au bon effort, mais est également très important en compétition afin de pouvoir appliquer une stratégie et être sûr de ne pas partir en surrégime. Ni a contrario en sous régime et se faire trop rapidement distancé, a fortiori dans les épreuves en contre la montre (têtes de rivière) où le parcours est effectué en aveugle.