La technologie au service de la performance

Compteur de vitesse

Plus avancé, le compteur de vitesse (speedcoach) est aussi bien plus onéreux et donc plus rare. Lui seul permet donc d’afficher la vitesse instantanée du bateau (qui varie d’environ 12 km/h à l’entraînement à 20 km/h en course), en sus de la cadence, de la vitesse moyenne et de la distance parcourue. Pour ce faire, il recourt à une petite hélice placé sous la coque du bateau. L’intérêt d’une telle solution est de donner la vitesse réelle du bateau par rapport au courant (fréquent et important sur certains bassins d’entraînement) et donc la performance réelle du rameur, au contraire d’une solution mesurant la vitesse absolue par rapport au sol comme les GPS par exemple.

Enfin, d’utilisation encore marginale (au contraire de tous les précédents éléments), on commence toutefois à trouver des GPS Garmin cardiofréquencemètres (série Forerunner) sur certains rameurs. Outre les fonctions d’un cardiofréquencemètre détaillées plus haut, ces modèles permettent en effet de mesurer la vitesse (avec les limites que l’on a vu) mais également la position du bateau sur le bassin, même si l’intérêt réel lors des entraînements réguliers sur le même lieu est relativement faible.