Gérer ses comptes bancaires sur Internet

Utiliser les services de banques en ligne

La cyber-banque, comment ça marche ?

Pour gérer vos comptes en ligne, vous avez besoin d’un ordinateur et d’une connexion à Internet. Vous pouvez souscrire à ce
service directement sur le web ou auprès de votre banquier. On vous remettra ensuite un numéro de contrat ou un identifiant, ainsi qu’un mot de passe. Ensuite, vous n’aurez qu’à saisir ces données sur le site dédié aux professionnels de votre établissement bancaire. Vous aurez alors accès à votre espace personnalisé dans lequel se trouveront tous les services auxquels vous aurez souscrit.

Que peut-on faire ?

D’un simple clic, vous avez la possibilité de consulter votre solde, ainsi que le détail des opérations en cours, d’effectuer des virements, d’imprimer un RIB, de commander un chéquier, de prendre rendez-vous avec votre conseiller, de faire opposition sur une carte bancaire, de suivre vos encaissements, etc.
Soit à peu près tout ce que vous faisiez il y a quelques années par téléphone, par fax ou au guichet. Désormais, vous n’aurez à vous déplacer en agence que pour les remises de chèques ou d’espèces, pour un rendez-vous avec un conseiller commercial, ou une demande de prêt. Depuis quelques années, un véritable effort a été consenti du côté des établissements bancaires, pour rendre ces services accessibles au plus grand nombre. Inutile par conséquent d’être un expert informatique pour gérer ses comptes sur Internet. La plupart des banques mettent à votre disposition des modules de démonstration des différents services qu’elles proposent.

Et encore... ?

En complément de ces fonctionnalités de base, les grands réseaux bancaires proposent une kyrielle de services optionnels. C’est-à-dire hors abonnement et facturés en plus. Parmi les plus intéressants, on trouve par exemple la possibilité d’être averti par e-mail des principaux évènements bancaires : impayés sur chèques, avis de prélèvement, virements émis, ordres
de bourse, etc. Selon les informations que vous souhaitez recevoir, vous paramétrez vos messages d’alerte. Autre service
proposé : le téléchargement des remises d’ordre (encaissement ou paiement).
L’intérêt ? Pouvoir ensuite transférer les données dans un tableau. Les opérations boursières (versements vers un PEA, ordres d’achats, etc.) sont également des options en plus, donc payantes.

Quelles sont les précautions à prendre en matière de sécurité ?

La majorité des établissements bancaires sécurisent leurs sites avec le protocole SSL 128 bits. Il s’agit du niveau de sécurité le plus élevé actuellement disponible en standard sur Internet. Deux signes vous permettent de savoir si le procédé SSL est en cours d’utilisation et donc que l’espace Internet sur lequel vous naviguez est sécurisé.

Premièrement l’adresse web des écrans sur lesquels vous saisissez votre identifiant et mot de passe doit commencer par https://, le -s- correspondant à un environnement sécurisé. Un petit cadenas jaune (ou bleu si vous êtes sur Netscape) doit alors apparaître en bas à droite de votre navigateur. Prenez néanmoins quelques précautions comme celle de toujours vous déconnecter lorsque vous avez terminé de consulter vos comptes. évitez également d’y accéder dans un lieu public et ne vous connectez jamais sur le site de votre banque depuis un lien figurant dans un e-mail ou depuis un autre site. Cette technique appelée phishing tend à se développer en France mais est inopérante si vous respectez cette règle de base.

L.G.