[Test] Beats Powerbeats2 : faut-il craquer pour le casque Bluetooth de LeBron James ?

On le voit sur les têtes des plus grands sportifs, dans les clips ou encore les pubs. Dès qu’une star doit transpirer devant une caméra, les Powerbeats ne sont généralement pas bien loin. Mais avant de se prendre pour LeBron James ou Rihanna, encore faut-il être sûr que ce casque Bluetooth vaut le coup.

5 raisons de craquer (ou pas) pour le casque Bluetooth Powerbeats2 

1 - Oui - Parce que c’est le casque des sportifs qu’on adore

L’une des forces de Beats c’est celle de ses emblématiques ambassadeurs. LeBron James, Serena Williams ou, plus près de nous, le rugbyman François Trinh-Duc. Malheureusement, porter des Powerbeats2 Wireless ne vous fera pas jouer en NBA, gagner un tournoi du grand chelem ou… louper une coupe du monde de rugby à domicile. Quoi qu’il en soit, la puissance du marketing de Beats a déjà fait ses preuves et cette version du casque Bluetooth pour le sport devrait également en profiter.

2 - Oui - Parce que c’est l’un des casques les plus design du moment

Chez Beats, le design n’est pas une notion, c’est une religion. Les Powerbeats2 Wireless n’échappent pas à la règle avec une esthétique particulière mais réussie. Nous regretterons tout de même le cache du port micro USB un peu grossier et l’aspect très plastique de la télécommande. Mais le design est au service de l’ergonomie. Ces arceaux très prononcés permettent surtout un maintien étonnant du casque lors de l’activité physique. Finalement, seul le câble qui relie les deux écouteurs peut s’avérer gênant lors d’une course à pied, mais il s’agit d’un trouble mineur qui passe inaperçu au bout de quelques séances.

3 - Non - Parce que c’est très léger en autonomie

A peine plus de cinq heures. Voilà l’autonomie réelle de ce Powerbeats2 Wireless. C’est peu, en dessous de la moyenne constatée dans notre comparatif des casques Bluetooth. Les longues sessions de sport lui sont donc déconseillées, sous peine de finir avec le bruit ambiant comme musique d’accompagnement à l’effort.

Fort heureusement, il ne lui faut qu’une heure pour être rechargé.

4 - Oui - Parce que le son est plutôt bon

Si Beats n’a pas lésiné sur les basses, le son émanant de ces Powerbeats2 n’est pas déséquilibré pour autant. Pour un casque Bluetooth, celui-ci s’en sort plutôt bien. Surtout, ces écouteurs offrent un son puissant en comparaison des autres modèles que nous avons pu tester jusqu’ici (Philips ActionFit Airborn ou encore Jabra Sport Coach).  

5 - Non - Parce qu’il est hors de prix

Pour les fans de sport, il peut être tentant de porter le même casque Bluetooth que leurs idoles. Malheureusement, fermer les yeux sur le prix est moins évident lorsqu’on n’émarge pas à 23 millions de dollars par an (Oui, LeBron James gagne plutôt bien sa vie). A 200€ et malgré toutes ces qualités, le prix du Powerbeats2 nous semble largement surévalué. Là encore la concurrence ne fait pas de cadeau : le très novateur Jabra Sport Coach se vend 50€ moins cher. Quand au Plantronics BackBeat Fit, il coûte très exactement deux fois moins cher. 

Posez une question dans la catégorie Dossiers du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
    Votre commentaire