Le pire et le meilleur du MWC

La tendance

Que fait-on lorsqu’on est arrivé à la fin d’un cycle technologique ? On développe les services. Loin de nous l’envie de prétendre que les mobiles sont arrivés à la fin d’une étape de leur évolution. Simplement, il n’est pas toujours possible d’assister à une révolution technologique tous les six mois. Et à ce titre, ce MWC, marque une sorte de pause. Un moment au cours duquel les constructeurs assimilent un savoir plutôt qu’ils ne proposent une réelle nouveauté. 

Stores et fonctionnalités

Pendant ces étapes obligatoires, on assiste traditionnellement à une à un développement horizontal. C'est-à-dire à une meilleure exploitation des techniques déjà acquises. A Barcelone, bien des constructeurs se sont employés à proposer des services nouveaux ou mieux conçus. Nokia a repensé son OVI Store, HTC a retravaillé sa surcouche logicielle avec l’ajout du « Push Internet » ou de « People Centric ». Sony Ericsson et LG ne sont pas en reste. Le premier a revu et corrigé sa plateforme Play Now, quant au Coréen, il a annoncé une AppStore avant la fin de l’année.

Nokia : des applications sur l’Ovi Store

HTC Touch Diamond passe la seconde