La biométrie : une technologie d'avenir ?

Les autres parties du corps

Il existe d’autres technologies d’identification qui utilisent une partie du corps pour l’identification d’une personne, mais elles ne sont pas vraiment utilisées au niveau du grand public, pour diverses raisons : pratiques, psychologiques ou financières.

La plus connue, c’est évidemment l’analyse de l’ADN, mais contrairement aux séries télévisées, dans le monde réel c’est très lent (plusieurs jours). Déposer une goutte de sang ou de salive à chaque identification et devoir attendre plusieurs jours, c’est moins pratique que de passer un doigt sur un capteur.

Une autre technologie, parfois utilisée, c’est la lecture de la paume de la main : les dessins que l’on retrouve sur les doigts sont aussi présents sur la paume. Plus simple à mettre en œuvre que la lecture des empreintes digitales (essentiellement grâce à la plus grande surface), elle a le désavantage de nécessiter un plus gros capteur, ce qui limite son intégration dans un PC portable. Par contre, certains constructeurs (Fujitsu, par exemple) proposent des souris qui intègre directement le lecteur : plus besoin de lever la main, on est directement identifié.

Enfin, il existe la possibilité de lire une image de l’iris. Cette technologie, à ne pas confondre avec l’identification de la rétine, est très efficace, mais pose quelques problèmes d’ordre psychologique : beaucoup de gens ont des appréhensions face à tout ce qui approche de leurs yeux. De plus, l’intégration dans un ordinateur portable reste peu pratique. Enfin, le matériel est plus coûteux que celui nécessaire pour les autres techniques.