La biométrie : une technologie d'avenir ?

Les techniques qui n'utilisent pas le corps humain

L’utilisation du corps humain n’est pas le seul moyen d’identifier une personne. Il existe d’autres techniques pour s’assurer que c’est la bonne personne qui accède à un ordinateur. Alors que les techniques présentées dans les pages précédentes ne nécessitent qu’une seule variable pour valider les données, celles présentées ici nécessitent généralement deux variables : une puce et un mot de passe.

puce tpm

La première, c’est simplement l’utilisation d’un mot de passe unique pour l’ensemble des données. Avec une puce TPM (Trusted Platform Module), intégrée dans beaucoup de PC, il est possible de chiffrer les données et d’interdire l’accès à ces dernières sans la puce et le mot de passe. Concrètement, si on vole le disque dur d’un ordinateur protégé par ce système, les données sont chiffrées et donc totalement inexploitables. Ce type de protection nécessite actuellement une puce dédiée, mais des disques durs intégrant une puce de chiffrement commencent à être disponibles. Notons que la majorité des PC portables professionnels qui intègrent un lecteur d’empreintes ont généralement aussi une puce TPM.

carte identite belge

Une autre technologie, qui va normalement se généraliser en Europe d’ici quelques années, c’est la carte d’identité électronique. Déjà présente dans certains pays, elle permet d’identifier une personne de façon normalement fiable. Elle peut être utilisée pour rédiger une déclaration de revenus en ligne, par exemple : la personne doit disposer de la carte d’identité (qui dispose d’une puce contenant les informations) et du mot de passe (code PIN) de la carte.

Enfin, on peut imaginer que les cartes SIM de nos téléphones portables pourront un jour servir à sécuriser en partie des données : les derniers modèles peuvent contenir des données (jusqu’à 1 Go) et c’est un dispositif bien connu du grand public. Un téléphone de dernière génération pourrait être utilisé comme identifiant (sans fil, avec des technologies NFC ou Bluetooth) pour beaucoup de tâches de la vie courante, et des tests sont effectués dans ce sens dans quelques villes françaises.

carte sim