La biométrie : une technologie d'avenir ?

Un lecteur en test

Pour vérifier si l’ensemble fonctionnait correctement, nous avons testé le lecteur d’empreintes d’un ordinateur portable, le Portégé R500 de Toshiba. Avant de commencer, nous avons simplement une remarque : le programme de gestion du lecteur d’empreintes est disponible en français, mais a visiblement été traduit par un système automatique et pas par une personne. Ce n’est pas gênant en soi, mais les utilisateurs peu habitués aux ordinateurs risquent d’avoir des problèmes pour comprendre certaines explications. Ceci étant dit, passons au test.

La première chose à faire, c’est d’enregistrer vos empreintes. Comme expliqué précédemment, le système propose de choisir les doigts à enregistrer et conseille d’en enregistrer au moins deux, pour une question de sécurité. La procédure est relativement rapide : entre 5 et 10 minutes pour un doigt. Le programme explique, avec des vidéos à l’appui, comment passer son doigt sur le capteur.

Une fois la reconnaissance effectuée, on a accès aux fonctions. Le programme remplace toutes les demandes de mot de passe par une fenêtre qui propose de passer son doigt sur le capteur. Le système est utilisable au lancement de Windows (sur la fenêtre de session), dans des programmes comme Windows Live Messenger et évidemment sur les pages Internet. Bonne idée, le programme supporte Firefox et Internet Explorer, avec une base commune : si vous vous identifiez sur les forums de Bestofmicro avec Internet Explorer, le programme de gestion récupérera les informations si vous passez à Firefox.

Une autre fonction intéressante, c’est la protection de fichiers : vous pouvez empêcher l’accès à n’importe quel fichier en le protégeant avec le programme de gestion. Toute personne qui voudra ensuite accéder au fichier devra montrer patte blanche (ici, doigt blanc). La fonction est efficace, mais assez peu pratique à l’usage : on doit protéger les fichiers à la main et chaque modification nécessite de recommencer la procédure.

Enfin, et c’est une information qui pourra intéresser certaine personne, il est possible de supprimer les empreintes de l’ordinateur (en cas de revente, par exemple). Attention, comme les empreintes sont liées au mot de passe de Windows, si quelqu’un connaît ce dernier, il peut désactiver la validation par empreintes.

Au final, en dehors du logiciel assez perfectible (notamment la version française), la technologie est assez efficace. Une fois le lecteur maîtrisé, il est beaucoup plus rapide de passer son doigt que de taper un mot de passe. De plus, l’intégration du logiciel dans le se système d’exploitation (ici Windows) est bonne, ce qui est évidemment le point le plus important.