[Test] Bracelet connecté Epson : le spécialiste du coeur ?

6 raisons de craquer (ou non) pour l'Epson PS-500

L’Epson Pulsense PS-500 malgré une arrivée tardive sur ce marché a choisi de se démarquer en introduisant la mesure en continu de la fréquence cardiaque. Alors faut-il craquer pour ce bracelet connecté, spécialiste du cœur ?

1 - Oui, pour l'évaluation des distances et la fréquence cardiaque

En matière de bracelets connectés (puisqu’il s’agit bien d’un bracelet et non d’une montre malgré les apparences), il faut se méfier des mesures fournies si on cherche la précision absolue.

Pourtant au cours de nos tests l’Epson s’en est plutôt bien tiré notamment pour les distances puisqu’il est l’un des seuls à avoir donné les mêmes chiffres que le GPS.

Dans cette gamme de produit l’Epson Pulsense est le seul pour le moment à proposer une analyse permanente de la fréquence cardiaque. Comparé à la prise de pouls là encore  les mesures se sont révélées cohérentes.

2 - Non, pour le sommeil et les calories

L’Epson fait appel à la fréquence cardiaque pour analyser au mieux votre sommeil. Pourtant, on ne peut que rester sceptique devant un temps de sommeil profond affiché de 9 min après une nuit certes pas exceptionnelle, mais loin d’avoir été aussi désastreuse.

De même la possibilité d'être réveillé au meilleur moment pendant une plage horaire que vous aurez définie ne s'avère pas probante. Par exemple, si vous vous levez au plus tard à 7h, vous pouvez définir une plage horaire de 30 min (à vous de voir) pendant laquelle vous laissez votre bracelet prendre l’initiative de vous réveiller selon l’intensité de votre sommeil. Résultat des courses, le réveil sonnera régulièrement à 6h30 (au lieu de 7h). Et dans ces moments-là, vous avez surtout l’impression de vous être fait voler 30 min de sommeil plutôt que de ressentir les bienfaits d’un réveil épanoui et en phase avec vos cycles. Bref, pas de révolution de ce côté-là, Epson ne fait pas mieux que ses concurrents. 

Il en est un peu pareil du calcul des calories. Le Pulsense attribuera une dépense de 80 calories après 45 min assis devant un ordinateur et de 100 calories seulement pendant le même temps dans une salle de sport, mais sans activité cardio. Le capteur de fréquence cardiaque ne suffit donc pas à corriger un défaut que l'on trouve sur tous les bracelets connectés.

3 - Oui et non pour l’application mobile

Elle est plutôt claire et agréable à utiliser. On peut y paramétrer de nombreux objectifs et si on le souhaite ajouter le type de repas pris avec un équivalent en termes de calories. Les résultats sont la plupart du temps détaillés. Ainsi on pourra voir les calories actives et inactives, la répartition en temps des fréquences cardiaques moyennes, le sommeil profond ou léger…

Malheureusement, les aléas rencontrés lors de la synchronisation (là encore un mal dont souffrent de nombreux bracelets) sont fréquents. Il faudra souvent relancer plusieurs fois la synchronisation en bluetooth pour parvenir à visualiser les données dans l’application.  

4 - Non, pour le look

C’est clairement un point négatif si l’on en juge par les réactions que suscite son look tout droit sorti des années 80. Il fait quasiment l’unanimité contre lui. Il est vrai que la version avec écran n’est pas discrète et son équivalent sans écran (moyennement design également) perd de son intérêt en supprimant l’affichage des données.

En revanche, elle est étanche, dégage une impression de solidité et dispose d’un éclairage de l’écran accessible par tapotement très pratique lorsqu’il fait sombre.

5 - Non, pour l’autonomie

2 jours c’est la durée maximum que vous pourrez passer sans le recharger, ce qui s’avère très contraignant pour ce type d’équipement. En effet, le choix de mesurer la fréquence cardiaque en permanence pèse lourd dans la balance.

6 - Non, pour le prix

Au final, en affichant un prix de 200 euros, le bracelet connecté Epson Pulsense PS-500 se retrouve avec un positionnement ambigu. De loin, le plus cher des bracelets connectés sans pour autant disposer des arguments nécessaires pour aller concourir dans la catégorie du dessus, celle des montres dédiées aux sportifs qui embarquent souvent des GPS, comme c’est d’ailleurs le cas de la gamme des Runsense d’Epson.

Posez une question dans la catégorie Dossiers du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
    Votre commentaire