Mio C620 : le premier GPS en 3D

POI complets mais radars perfectibles

Les POI (Points d’Intérêt) sont assez bien fournis dans les produits Mio, depuis la version 3 de MioMap (iGO). Le C620 propose 19 catégories de POI avec de très nombreuses sous catégories. De nombreuses marques et chaînes sont présentes pour les hôtels, les stations-services et les restaurants notamment. Les marques de la restauration rapide sont présentes et certaines sont bien renseignées (MacDo, Quick) mais d’autres sont mal renseignés comme les KFC (Kentucky Fried Chicken) : le plus proche de la région parisienne est à plus de 200 kilomètres… Même problème pour trouver un restaurant chinois, un court de tennis, un médecin, un dentiste ou un vétérinaire.

Des POI bien organisés

Malgré ces quelques rubriques incomplètes, ce qui est assez courant malheureusement sur les PND, les POI restent malgré tout bien fournis et bien surtout bien triés et donc bien présentés. La recherche d’un POI peut se faire sur son nom, par rapport à la position GPS actuelle, une adresse, la destination, ou bien situé sur l’itinéraire. On peut également le chercher sur la carte. Bon point, on peut rechercher un POI par son nom uniquement, très pratique quand on ne sait pas dans quelle catégorie le chercher. Si le numéro de téléphone du POI est renseigné et que l’on a connecté un téléphone mobile Bluetooth au C620, on pourra l’appeler directement depuis le Mio.

Radars présents mais peu personnalisables

Les Mio sont livrés préchargés avec la liste des radars fixes ainsi que certains emplacements de radars mobiles. D’ailleurs, on aurait aimé que ces deux listes soient séparées, notamment si on ne veut que les radars fixes. Surtout que certains radars figurant dans la base sont un peu farfelus. Même si les radars sont préchargés, il faut en revanche activer l’avertisseur de proximité dans les réglages de « sécurité ». On peut avoir une alerte visuelle ou pas et/ou une alerte sonore.

À l’approche d’un radar, que l’on ait configuré un itinéraire ou que l’on soit en navigation libre, le radar est affiché sous forme d’icône, on a une alerte sonore sous forme de bips et s’affiche à l’écran la distance du radar ainsi que la limite de vitesse à cet endroit. C’est bien conçu, mais dommage que l’on ne puisse pas choisir le fichier son pour l’alerte sonore, ainsi que la distance d’alerte comme c’est le cas sur des produits concurrents. Bon point, le sens des radars est géré : on a une alerte que si on est dans le sens du radar.

Une liste de radars pas à jour

La liste des radars préchargée n’est pas très à jour, elle doit être mise à jour, un radar fixe installé depuis plusieurs mois ne figurait pas dans la liste. Cela se fait au travers du site Mio via un utilitaire à installer sur son PC. La mise à jour des radars est gratuite pendant un an et au-delà il faut souscrire un abonnement annuel de 30 €.

Dommage que l’on ne puisse pas importer des listes de POI et de radars comme la liste des radars fournie gratuitement sur GPSAndCo. Pour faire la mise à jour des radars au travers du site de Mio, il faut d’abord installer l’application « Caméras de vitesse » fournie sur le DVD accompagnant le GPS. Il faut également au préalable enregistrer le C620 sur le site web de Mio. Nous n’avons pas pu tester la mise à jour des radars avec notre exemplaire de test du Mio C620, il nous a été fourni sans les logiciels associés.

Une mise à jour pas simple

Il faut savoir que lors de nos tests avec le précédent modèle, le Mio C520t, l’utilitaire de mise à jour n’était pas très au point : lors de nos précédents tests, cet utilitaire n’avait pas réussi à mettre à jour notre C520t. Et même après avoir contacté le support, ce dernier n’avait pas trouvé de solution au problème. Résultat impossible de mettre à jour la liste de radars du C520t. Mio devrait prévoir une solution de mise à jour plus souple et plus ouverte.