http://media.bestofmicro.com/Q/D/564709/original/Cameras_action.jpg

[Test] Caméras d'action (GoPro) : quelle est la meilleure ? Comment choisir ?

La firme américaine GoPro a révolutionné le secteur des caméras. Les Hero, depuis le premier modèle à filmer en HD lancé en 2010, permettent aux sportifs les plus extrêmes autant qu’aux vacanciers d’immortaliser des moments forts en toute simplicité. Fonctionnelles, mais surtout pratiques et faciles à transporter, ces caméras dites « d’action » profitent en effet d’un format compact qui autorise une utilisation en toute circonstance.

Une si bonne idée ne reste jamais l’apanage d’un seul constructeur, et des concurrents sont progressivement apparus, entre pâles copies des GoPro Hero ou au contraire vrais challengers dotés de fonctionnalités inédites et innovantes. Si bien qu’aujourd’hui, les boutiques regorgent de caméras différentes qu’il est difficile de départager.

La plupart des grandes marques ont apporté leur pierre à l’édifice, de Toshiba à Garmin en passant par Sony ou encore TomTom, tandis que GoPro a continué à améliorer sa Hero. Pourtant, de nombreuses fonctionnalités ou caractéristiques varient d’un modèle à l’autre : capteur plus ou moins gros, possibilité de filmer en 4K ou en Full HD, réalisation de ralentis, utilisation depuis une application… La liste est longue.

Pour vous aider à choisir entre ces différentes caméras, nous avons sélectionné les action cam les plus emblématiques et les avons comparées. Nous verrons d’ailleurs que les tarifs vont parfois du simple au double, pour des spécifications pas toujours très éloignées.

Nos caméras d’action préférées

Le design, avec ou sans boîtier étanche ?

Le design d’une caméra d’action dépend essentiellement des goûts de chacun. Pour autant, certains éléments ont leur importance. Le poids par exemple, si elle doit être portée sur la tête, ou encore le système de fixation. GoPro, avec la popularité des caméras Hero, a imposé son mécanisme à tel point que de nombreux concurrents sont souvent compatibles avec la marque référente. Pour les autres, des adaptateurs et autres accessoires sont disponibles dans le commerce.

L’étanchéité ou la résistance de la caméra peuvent également avoir leur importance, selon l’activité que l’on souhaite pratiquer en sa compagnie. Certaines doivent être placées dans un boitier spécifique, en règle générale fourni dans le bundle, pour espérer capter des séquences sous-marines sans dommage. C’est par exemple le cas de la Hero 4 Black, qui est bien fragile sans son accessoire. D’autres, à l’instar de la Garmin Virb XE, sont mises au point pour faire face aux agressions extérieures et peuvent être mises à l'épreuve sans accessoire. Nous invitons ceux d’entre vous qui ont besoin d’enregistrer du son pendant les prises de vue (et pas seulement de la musique comme sur un clip) à privilégier ces modèles pour lesquels l’absence de caisson favorise grandement sa restitution !

  • En terme de conception, la Garmin Virb X sort clairement du lot. Compacte, elle est également très résistante et étanche sans avoir besoin de la placer dans un boitier spécifique. En plus, sa fixation est compatible avec les accessoires de GoPro.
  • Le premier modèle du nouvel entrant Olympus ne manque pas non plus d’attrait. Très solide et étanche la Tough TG propose une torche, un petit écran (non inclinable), de nombreux formats (ex : un ralenti 240 i/S en 720p) et une stabilisation 5 axes issue des excellents modules du fabriquant dans le monde de la photo. Première incursion du fabriquant japonais dans le monde des caméras d’action, elle souffre de quelques apories (ex : impossibilité de contrôler à distance via l’application en mode vidéo pendant l’enregistrement) et peu d’accessoires sont à ce jour disponibles, rendant son usage sportif impossible pour l’instant, à suivre de près…

L’écran, un véritable facteur différenciant

La plupart des caméras sont équipées de petits afficheurs, souvent sommaires (la généralisation du rétro-éclairage, au moins sur les modèles haut de gamme, ne serait vraiment pas un luxe), pour ajuster les paramètres. Certaines se distinguent en poussant le concept un peu plus loin, avec des affichages couleurs à l’ergonomie plus facile à l’instar de la Tomtom Bandit, tandis que d’autres jouent la carte du minimalisme, au point que la navigation en devient complexe (Sony Action Cam 4K). 


Enfin, il existe des modèles dotés de véritables écrans capables d’offrir un retour vidéo ou de lire les enregistrements réalisés par la caméra. Il peut s’agir d’un accessoire que l’on fixe au dos, ou d’une intégration directement sur le boitier de l’appareil. GoPro par exemple, propose un écran dans sa Hero 4 Silver, alors que la version Black ne peut avoir recours à ces services que par le biais d’une pièce supplémentaire, évidemment payante.

  • La Camileo X-Sport de Toshiba, malgré un tarif bien plus accessible que ses concurrentes, est équipée d’un très bon écran, qui se trouve même être accompagné d’un petit haut-parleur. Il est idéal pour cadrer avant un enregistrement ou revoir ses exploits quelques secondes après.     
  • La Tough TG d’Olympus propose également un petit écran orientable mais non inclinable, sa définition de 115 200 points demeure certes modeste, mais l’effort est à saluer.

L’application mobile : pour l'indispensable retour vidéo

À défaut de disposer d’un écran complet, toutes les caméras actuelles s’accompagnent d’une application mobile à installer sur Android, iOS ou dans de rares cas Windows Phone. La connexion se fait en général en WiFi, avec une portée de plusieurs dizaines de mètres. L’intérêt de ces programmes est d’offrir un retour vidéo, afin de voir en temps réel ce que filme l’action cam.

Il est aussi possible de visualiser les clips stockés sur la mémoire, ou de les supprimer pour faire de la place. Certains constructeurs vont plus loin en intégrant des outils de montages, afin de pouvoir exporter au plus vite une vidéo et la partager. Cela va du classique découpage des séquences comme chez Sony à des fonctions automatisées qui facilitent la vie à l’utilisateur, ce que propose TomTom.

  • La caméra 4K de Sony se démarque clairement sur le plan du logiciel, avec une application réussie qui permet en plus de créer un montage totalement automatisé. Elle utilise pour cela un algorithme qui exploite les informations glanées par les capteurs de la caméra. 

L’autonomie : de 1h à 3h, pas plus.

Compte tenu de leur taille réduite, la capacité des batteries des caméras d’action est rarement faramineuse. Du coup, il est malheureusement nécessaire de passer à la caisse pour en acheter plusieurs en cas de session prolongée (en règle générale autour de 20 euros) et ainsi éviter de perdre de temps entre deux prises de vue. Dans la grande majorité des cas, le remplacement de la batterie est très simple. Les moins performantes durent moins d’une heure tandis les plus endurantes dépassent les deux heures. Dans la plupart des cas, il est indispensable d'acheter une ou plusieurs batteries de secours. Soyez néanmoins particulièrement vigilants à cet aspect car tous les modèles ne sont pas équipés de batteries amovibles et, dans le cas de la Go Pro Hero 4 Session, l’immobilisation de la camera est indispensable pour toute la durée du chargement.


En ce qui concerne le rechargement par contre, des différences existent. Certains, comme Garmin, ont recourt à un câble propriétaire qu’il ne vaut mieux pas perdre, tandis que d’autres utilisent des connecteurs micro USB (Toshiba Camileo X-Sport) ou mini USB (GoPro Hero 4 Black). La solution la plus atypique - et efficace - revient à TomTom, dont la batterie est incluse dans une partie amovible de la caméra, qui se branche simplement sur un port USB.

  • Avec son immense batterie de 1900 mAh, la Bandit de TomTom s’impose comme une référence en terme d’endurance : plus de trois heures d’enregistrement consécutives sont autorisées avant de devoir passer par une prise.     
  • Avec son modèle Virb Elite, Garmin propose également une autonomie intéressante de près de 3h grâce à une batterie de 2000 mAh.

Rendu vidéo : qui a la meilleure qualité d'image ?

Lorsque l’on en vient à la qualité d’image, plusieurs critères sont à prendre en compte. La définition offerte par la caméra d’abord. Selon les modèles, les valeurs varient : 4K, 2,7K, Full HD, 720p… Difficile de s’y retrouver. La 4K est à réserver en général à ceux qui ont du matériel pour l’exploiter (écran 4K et configuration solide pour le montage). Sinon, la Full HD suffit à obtenir une image de qualité et bien détaillée.

>> A lire aussi : Ultra HD (4K) : tout savoir sur le nouveau format haute définition

Le nombre d’images par secondes va de pair avec la définition. Les constructeurs communiquent souvenir sur ces valeurs, qui correspondent à la fluidité de l’image. Il faut considérer 25 ips comme un minimum et la plupart des caméras proposent en général 30 ips en Full HD. Par contre, filmer en 4K, mais à seulement 10 ou 12 ips n’a pas beaucoup d’intérêt puisque la vidéo sera saccadée. Selon les besoins, certaines caméras peuvent à l’inverse aller bien au-delà, atteignant 60, 120 voire même 240 ips. Cela permet de réaliser des ralentis plus ou moins intenses et fluides lors du montage.

Vient ensuite la question de la stabilisation. Par nature, ces caméras sont vouées à être malmenées lors d’activités physiques plus ou moins intenses. Un stabilisateur peut grandement améliorer le rendu des images, alors moins saccadées. C’est par exemple le cas de la Virb X de Garmin. Pour les autres, la correction des mouvements est possible lors du montage, mais ces ajustements logiciels offrent rarement un résultat satisfaisant.

  • Si la Go Pro Hero 4 Black a longtemps fait figure de référence, notons la présence bienvenue d’un stabilisateur sur le modèle SONY FDR-X1000VR qui propose également la définition UHD (ou 4K TV) moyennant une limitation de l’angle de champ à 120° (contre 170° lorsque la fonction est désactivée). La stabilisation sur ordinateur occasionnant une perte de définition, c’est donc le seul modèle à ce jour permettant une image 4K stabilisée au final ! 

Accessoires : gare aux tarifs !

Lorsque l’on choisit une caméra d’action, la liste des accessoires qui s’en accompagne est cruciale pour s’accommoder à ses activités préférées. À ce petit jeu là, GoPro gagne haut la main. C’est certainement celui qui propose le catalogue le plus vaste : caissons, fixations spécifiques à certains sports (surf, vélo, automobile ou encore plongée), télécommandes, perches… La liste est longue. Pour autant, les tarifs pratiqués par la marque ne sont pas nécessairement supérieurs à la concurrence. En réalité, les accessoires sont chers partout.

D’autres constructeurs, à l’instar de Sony, proposent également de nombreux et couteux compléments, mais la disponibilité est moins évidente que ceux des GoPro, que l’on peut facilement trouver dans le commerce. Heureusement, la plupart des marques proposent des fixations compatibles avec les Hero, ce qui pallie ce problème de disponibilité.

Certaines marques sont toutefois plus généreuses que d’autres à l’achat de la caméra, avec des boites au contenu parfois bien fournies. Sur ce point, GoPro brille par sa radinerie là où Kodak se démarque par une étonnante générosité.

Angle de vue : pour (presque) tous les goûts

Jusqu’à présent, les images des actions cam sont presque immédiatement identifiables par les déformations induites par les objectifs très grands angles qu’elles intègrent. Avec la possibilité de choisir des angles de champ plus réduits (mais toujours importants) sur certains modèles, cet aspect a connu une première évolution. C’est néanmoins l’arrivée récente de certaines nouveautés permettant de filmer à 360° qui apporte le changement le plus notable dans le domaine. Si les premiers modèles se cantonnaient à des définitions standard, certaines nouveautés proposent des résolutions supérieures sans pour autant atteindre la 4K TV (ou UHD).

  • Kodak Pixpro SP360 4K : après la SP 360, Kodak propose avec cette version improprement appelée 4K (sa définition maximale est de 2880x2880) propose un modèle original restituant une image carrée embrassant un angle de 360°. Proposée avec de nombreux accessoires, elle ne sera certes pas forcément adaptée à tous les usages, mais réserve de beaux moments à ceux qui sauront tirer parti esthétiquement de cette proposition innovante.

Des produits trop chers ?

Longtemps seul acteur puis leader intouchable du marché, Go Pro pouvait se permettre de proposer presque exclusivement des modèles au tarif plutôt élevé. Néanmoins, l’arrivée progressive de nouveaux acteurs menant face au géant du secteur une politique tarifaire plus agressive l’a contraint à revoir sa copie et à proposer des modèles intéressant au coût étudié (ex : la série  Hero 4 Session). Un nouvel entrant a cependant jeté un nouveau pavé dans la mare. Le fabriquant chinois Xiaomi propose en effet un modèle intéressant à un tarif planché : la Yi Camera. Il faut néanmoins noter que l’essentiel de ces petits modèles sont pilotables uniquement via une application dédiée, leur encombrement réduit n’autorisant pas la présence de boutons.

  • La Go Pro Hero 4 Session : petit cube très compact de 4cm de côté pour 72 cm, ce modèle au tarif étudié propose différents formats jusqu’au 1440p (qui permet en sortie un Full HD stabilisé en post-production), une étanchéité native sans caisson à 10m (donc une captation sonore tout à fait correcte) et une belle qualité de construction.
  • La Xiaomi Yi Camera : modèle compact et léger, il a l’avantage de proposer un capteur CMOS BSI très performant fabriqué par Sony à un prix plancher et des accessoires au tarif très raisonnables (relativement à ceux pratiqués par les autres fabricants en tout cas). Certes il ne brille ni par sa solidité, son autonomie est comprise entre 1h et 1h et demi, mais il est compatible avec de nombreux accessoires d’attache Go Pro et le rapport qualité d’image/coût qu’il propose est à ce jour inédit.

Retrouvez tous les tests individuels des différentes caméras d'action :

Posez une question dans la catégorie Dossiers du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
2 commentaires
    Votre commentaire
  • yvesl
    ouverture ? focale (s) ?
    0
  • ____________________________________________________________________________________________ Cancel
    Ma PNJ AEE-S71 sortie en même temps que la gopro 4 a les mêmes perfs que la gopro4 (pas black) mais la surpasse en tous points:
    - Boitier étanche à 100M (pour les plongeurs, la gopro est une plaisenterie avec ses pseudo 40m) T'as pas intéret à l'emener sur le donator...
    - écran amovible fourni de base (le boitier étanche fornit deux fermeture (une lorsque l'écran est présent et l'autre sans)
    - plein de fixations dans le package de base
    - boitier prévu pour pouvoir ajouter une prise de son externe.

    Et le tout à un prix bien inférieur à la gopro.
    0