[Test] Canon 5D MK IV : on a testé le reflex à New York !

Les belles promesses de l'autofocus

Le module autofocus utilisé lors de prises de vue au viseur est le plus performant actuellement disponible sur l’ensemble de la gamme Canon. Il s’agit d’une évolution de celui qui équipe le 1DX MkII qui offre une sensibilité un peu meilleure sur le collimateur central (annoncée à -3 IL). Par rapport au 5D MkIII la couverture verticale est également légèrement en progrès. Comme sur ce dernier les possibilités de paramétrage sont ici pléthoriques et font l’objet de plusieurs onglets dans le menu dédié.

Sans surprise les résultats sont excellents et le suivi des sujets en mouvement est très efficace. Les sujets ne sont logiquement perdus qu’à partir du moment où ils atteignent les parties périphériques de l’image, non couvertes par le dispositif (même si on peut ici noter une perte du rétroviseur, la voiture est globalement nette et notamment sa partie frontale). Voici les résultats que nous avons obtenus avec un 70-200 mm F/2,8 L IS de première génération.

La véritable nouveauté provient du nouveau capteur intégrant pour la première fois sur un dispositif plein format la technologie Dual Pixel comme sur les modèles APS-C de la marque. Pour faire simple, chaque photosite est divisé en deux ce qui permet un système de mise au point par corrélation de phase directement sur le capteur (plus performant que les classiques autofocus par détection de contraste) et donc disponible en Liveview. Il a la particularité de couvrir un champ plus large que celui utilisé lors de la visée reflex et il s’est montré très performant lors de nos tests de suivi de sujet en se payant le luxe de donner de meilleurs résultats que le module principal dans les parties périphériques du cadre. Par contre la cadence rafale maximale diminue alors à 4,3 i/s.

Posez une question dans la catégorie Dossiers du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
    Votre commentaire