Canon EOS 40D : une nouvelle référence de la gamme expert

Une visée améliorée

Une fois les menus bien assimilés vous allez pouvoir enfin vous lancer et photographier à tout va. Lumineux pour un appareil doté d’un capteur au format APS-C, le viseur du 40D est agréable. Grâce à un grossissement de 95% et à un dégagement oculaire de 22mm, il permet un bon usage de l’appareil, même pour les porteurs de lunettes.

Notre seul regret porte sur le champ couvert : l’image que l’on voit dans le viseur ne représente que 95% du résultat final. Le 40D n’est certes pas plus mauvais que ses concurrents dans ce domaine mais on apprécierait un petit effort de la part des fabricants pour les modèles ultérieurs.

Bien viser avec le 40D

Le viseur de l'EOS 40DPour remédier à ce rognage de l’image, Canon a équipé le 40D d’une visée Live View par l’écran arrière, ce qui entraine un relèvement du miroir. L’image ainsi formée est directement issue des pixels utiles du capteur et le cadrage obtenu parfaitement fidèle à celui de l’image finale.

Il convient toutefois de réserver l’utilisation de la visée par l’écran à quelques cas particuliers. En effet, l’appareil doit abaisser le miroir afin de faire la mise au point automatiquement et la prise de vue se fait donc en aveugle lorsqu’on se sert de l’autofocus. Cette contrainte rend impossible un cadrage précis à main levée et retarde le déclenchement d’environ une seconde.

Le Live View s’avère en revanche très utile lorsque l’appareil est monté sur un trépied, en mode macro. La taille de l’écran permet en effet d’apprécier beaucoup plus finement la netteté qu’au viseur. La possibilité de zoomer dans l’image à l’aide de la loupe ouvre la voie à une précision jusqu’ici impossible à atteindre.

Une résolution d’écran passable

EOS 40D : nouvelle ergonomie, écran 3 poucesMalgré des dimensions généreuses (trois pouces de diagonale), l’écran du 40D possède une définition inférieure à celle de ses concurrents directs (Nikon D300 et Sony alpha 700). Doté de 230000 photodiodes (soit à peine 77000 pixels), il fait pâle figure face aux 921600 de l’alpha 700 (soit 307 200 pixels). Malgré des performances théoriques inférieures à celles de ses concurrents dans ce secteur, le 40D tire donc aujourd’hui sans problème son épingle du jeu.