Une carte graphique USB : pour quoi faire ?

Windows XP et les cartes graphiques USB

Pour le test, nous avons utilisé des cartes provenant de chez DisplayLink, mais des versions identiques existent sous différentes marques. Notre premier test a été effectué avec un ordinateur portable (MacBook Pro 15 pouces) sous Windows XP Service Pack 2.

Les cartes graphiques USB

Les cartes graphiques sont petites, de la taille d’un paquet de cigarettes. Elles intègrent une sortie DVI mais peuvent utiliser une sortie VGA classique avec un adaptateur fourni. Alimentées par le port USB, elles sont peu encombrantes. Selon le modèle de cartes, le type d’écran utilisable varie : typiquement, les cartes supportent une résolution de 1 280 x 1 024, ce qui permet de brancher un écran LCD de 17 ou 19 pouces. La version haut de gamme des cartes graphiques permet de gérer le 1 680 x 1 050 des écrans de 20 et 22 pouces. Attention, les cartes ne supportent pas pleinement les écrans de 24 et plus (ou tous ceux dont la résolution est égale ou supérieure au 1 920 x 1 200).

Sous Windows XP : bureautique uniquement

Sous Windows XP, les cartes ne supportent pas la 3D et se limitent à la bureautique. N’espérez donc pas jouer à Crysis avec une carte graphique USB, c’est impossible. Par contre, regarder un DivX, surfer sur Internet ou travailler avec son traitement de texte préféré est tout à fait possible. En pratique, il suffit de brancher la carte, installer le pilote et l’ensemble est utilisable un redémarrage plus tard.

Une réactivité correcte

A l’usage, sous Windows XP, les cartes graphiques USB ne sont pas discernables d’une carte graphique classique si on évite la 3D. La souris réagit rapidement, le déplacement des fenêtres est fluide. Attention, les cartes graphiques demandent de la puissance au processeur et les personnes qui utilisent de vieux ordinateurs (moins de 1,2 GHz) risquent d’avoir des problèmes en lecture de vidéos.