La Chine première sur le high-tech

Vers l’émergence d’un high-tech 100% chinois

Et ça marche. De plus en plus de marques chinoises ont ainsi émergé sur le marché international. Le fabricant d’ordinateurs chinois Lenovo (qui a racheté il y a trois ans la branche PC d’IBM) a annoncé au début de l’année le lancement sur le marché français des PC de bureau et PC portables grand public. L’entreprise chinoise Huawei basée à Shenzen, est quant à elle en passe de détrôner Alcatel-Lucent comme troisième équipementier 3G dans le monde. « Chez Huawei, les ventes d’équipement de réseaux de téléphonie mobile de troisième génération (ou 3G) utilisant la technologie WCDMA ont plus que doublé au quatrième trimestre par rapport au troisième trimestre.

Des fournisseurs par dizaines

Cela devrait rapidement permettre à l’équipementier chinois de se propulser derrière les deux leaders mondiaux Ericsson et Nokia Siemens », indiquait en février dernier l’hebdomadaire économique Les Echos. Haier Group, BOE Technology, TCL Electronics, Lenovo, Shangaï Video & Audio Electronics Audiovisual products, Huawei Technologies Co., ZTE... La liste des fournisseurs chinois de IT est de plus en plus longue... Et ne demande qu’à se déployer.