Focus : Blu-ray vs. HD DVD : lequel choisir ?

HD DVD ou l’évolution naturelle

Fin 2003, le DVD Forum (regroupant les acteurs de cette norme) cherche déjà un successeur à son format vedette. Suite à un appel d’offres, le HD DVD, conçu par Toshiba et Memory Tech, est choisi face à plusieurs concurrents, dont le Blu-ray. Il se place donc comme l’héritier officiel du DVD. Le signe le plus visible est d’ailleurs certainement son logo dont une partie reprend celui de son aîné.

Du côté technique, le HD DVD permet de placer 15 Go de données par couche. Soit plus de trois fois la capacité d’un DVD (4,7 Go). Il est bien sûr possible d’employer plusieurs couches pour multiplier sa capacité. Si pour le moment les exemplaires disponibles s’arrêtent à deux couches, certains prototypes montent à trois couches de 17 Go, soit 51 Go au total. Par contre, les lecteurs actuels risquent de ne pas être compatibles avec cette évolution.

L’un des avantages incontestables du HD DVD est certainement son coup de fabrication, plus bas que celui du Blu-ray car fabriqué sur les mêmes chaînes utilisées pour le DVD. Ainsi, les platines sont plus abordables et les DVD moins chers à concevoir pour les éditeurs. Anecdote étonnante à ce sujet, les éditeurs de DVD pornographiques indiquent d’ailleurs leur préférence pour ce format qui selon eux est meilleur marché. La même tendance avait été observée envers le VHS, face au Betamax, avec la clé une large domination du VHS. Si l’histoire ne se répète par forcément, voilà peut-être un premier signe de domination.

Du côté des lecteurs disponibles actuellement, la platine Toshiba HD E1 est la moins chère à 460 €, mais ne gère pas le Full HD. Pour cela il faut se tourner vers le sa grande sœur, la Toshiba HD XE1 à partir de 785 € environ. Enfin, Microsoft propose également le lecteur HD DVD le moins cher du marché à rajouter à sa console Xbox 360.