Comparatif de caméscopes HD

Panasonic : premières impressions

Très ergonomique le Panasonic ! La prise en main se fait facilement. Le tableau de bord servant à utiliser les menus est situé sur l’arrière de l’appareil, très utile pour piloter une majorité des commandes à une main. Nous avons également apprécié la présence d’un grip antidérapant sur la poignée de l’appareil.

Panasonic HDC SD5 L’écran est de bonne qualité cependant nous avons constaté que l’image était un peu plus froide que sur le Canon. Le Panasonic délivre une belle image mais celle-ci manque quand même de Peps. La balance des blancs est particulièrement utile et permet de corriger les fois où le capteur semble avoir du mal en automatique. Il est possible d’enregistrer les vidéos uniquement en haute définitions. Du coup, le mode 16/9 est obligatoire et l’enregistrement en MPEG2 est impossible.

Panasonic SDHCMême si la disposition des boutons intrigue au début, le pilotage devient rapidement intuitif. La navigation dans les menus se déroule très facilement. Des boutons Auto/Manuel/Focus permettent d’accéder rapidement aux principales fonctions. La mise au point se fait également à l’aide d’un petit zoom mais reste délicate à appréhender. En auto la mise au point est moins réactive que sur le Canon. Le stabilisateur est quant à lui très performant et assure une vraie belle image même avec le zoom optique (10X) à fond.

Cinq modes en plus de l’automatique existent (Sport, portrait…). La fonction Nightshot est tout simplement inutilisable, se contentant de générer une image par seconde. Elle tient plus du gadget qu’autre chose. Au final, les fonctions et différentes options sont plus limitées que sur le Canon mais le Pana s’en sort tout de même honorablement.