Le comparatif des casques antibruit de 2008

Shure SE530 : le souci du détail

Shure SE530Autant ne pas se le cacher, voilà certainement l’une des références ultimes en matière d’oreillettes intra-auriculaire. Ce modèle, renommé SE530 récemment, est bel est bien une réussite.

De taille assez importante, les SE530 ne sont pas pour autant gênants à porter leur poids n’étant pas du tout un handicap. Leur taille, relativement imposante par rapport à d’autres oreillettes, est surtout dû au fait de leur conception. Les SE530 contiennent en effet trois transducteurs différents. Ces petits haut-parleurs sont destinés à délivrer des fréquences basses pour deux d’entre eux et aiguës pour le troisième. On arrive de cette façon à recouvrir un spectre important.

Son détaillé

Shure SE530Deux caractéristiques se détachent ainsi de cette paire d’écouteurs : l’image stéréo rendue et le niveau de détail de la représentation sonore. La première permet d’avoir une impression de largeur du signal sonore et non pas une image étriquée de celui-ci. La seconde est la plus impressionnante.

Bien entendu, une fois les oreillettes en place, la première réaction ne sera pas un « waouh », mais en tendant l’oreille, les SE530 révèlent un son vraiment détaillé. Les instruments se détachent parfaitement les uns des autres et on en arrive même à entendre certaines notes ignorées par les autres modèles. Si reproche il devait y avoir, il se situerait du coté des basses, qui seront un peu faibles pour certains amateurs de hip-hop, surtout à faible volume.

Avec une isolation acoustique extrêmement efficace malgré l’absence de système de réduction de bruit, les SE530 sont donc très clairement l’un des modèles les plus performants du marché. Pour autant, arrivent-t-ils à la hauteur de solutions plus encombrantes à réduction de bruit ?