Comparatif : les meilleurs GPS de l'été

Prise en main des GPS

Pour cette première partie, nous avons observé l’aspect général des appareils et comparé le contenu des bunddle, certains constructeurs étant plus généreux que d’autres en ce qui concerne les accessoires vendus avec les GPS. Enfin, entre en ligne de compte la qualité des fixations que nous avons testé afin de déterminer leur niveau de fiabilité.

Navigon 7110

Le modèle de Navigon est joli. Son contour d’écran glosy et la bande chromée qui l’entoure le font ressembler à un objet de charme, luxueux sans être tape à l’œil. Ses bords sont arrondis et ses 195 grammes ne correspondent pas à ses grandes dimensions (13,1 x 9,2 x 2,3 cm). Il est livré dans un pack complet.

Celui-ci comprend un allume-cigare, une petite housse de protection, un adaptateur secteur, une carte SD de 2 Go (pour la Version Europe ), un manuel d’utilisation et un module TMC (infotrafic) pour la gestion de l’infotrafic. Enfin, pour achever cette première impression du 7110, on félicitera la qualité de la fixation du 7110. Un peu longue, elle se résume à un bras robuste qui se fixe facilement et assure une bonne stabilité de l’appareil.

Becker 7977

D’apparence robuste, le Becker 7977 est rectangulaire, épais et mesure 12,6 x 8,1 x 2,08 cm. Son bouton de mise sous tension se trouve sur le côté gauche, ce qui n’est pas pratique dans une voiture à conduite à gauche bien qu’il ne soit pas nécessaire de l’allumer et de l’éteindre tout le temps. Néanmoins, il est assez dur à actionner. Côté design, deux petites languettes situées de part et d’autre s’allument en même temps que l’appareil pour un petit effet original.

Le bundle est classique avec un système de fixation, une antenne TMC, un câble USB, un câble allume-cigare et un DVD (mode d’emploi et données cartographiques). La fixation de l’appareil au pare-brise est pour sa part un peu compliquée. En deux morceaux, elle s’oriente par un système de molettes à visser et dévisser. Cependant, une fois fixé, le 7977 ne bouge plus, la ventouse étant d’une grande résistance.

Garmin Nüvi 710

À première vue, la Nüvi 710 ressemble aux autres GPS de la marque. Rectangulaire et gris, il joue la sobriété, ce qui est louable. C’est le plus léger de ce comparatif avec 190 grammes sur la balance. Pour ce poids, il propose un écran large d’une diagonale de 10,9 cm pour une utilisation confortable. En plus des supports classiques, câble USB et câble allume-cigare, son pack comprend une pochette de protection.

La fixation du Nüvi 710 est certainement la plus efficace de toutes. Compacte elle dispose d’un connecteur pour brancher la prise allume-cigare et la TMC afin de pouvoir ôter le GPS sans se préoccuper des fils. Ces câbles sont d’ailleurs rassemblés en un seul ce qui procure un moindre encombrement en utilisation.

Mio C620

Comme le Garmin, le C620 possède une fixation qui intègre les prises pour les deux câbles d’alimentation et de TMC. Par contre, ce support se règle en hauteur via un système à crans qui paraît fragile. D’apparence, il suit la gamme des C320 et C520, et adopte un design rectangulaire à angles droits pour une profondeur arrondie. À première vue, on lui reprochera d’avoir une prise casque au format 2,5 mm, ce qui n’est pas des plus courant.

Rien de particulier à noter dans les accessoires qui sont fournis avec le GPS. Mio est allé au plus simple avec un support, les câbles d’allume-cigare et USB ainsi que le manuel et un DVD de restauration. On notera qu’avec le TomTom Go 730 Traffic, c’est le seul modèle de ce comparatif à être garantie deux ans

TomTom Go 730 Traffic

Vient enfin le modèle de TomTom. Sa boîte contient les mêmes éléments que celle du Mio plus une antenne TMC et une station d’accueil. Trapu et compact, c’est le plus lourd de ce comparatif avec ses 220 grammes. Et pourtant, il adopte une fixation des plus simples avec une simple ventouse. Un peu trop radine d’ailleurs puisque lors de sa première pose dans le véhicule de test, il est tombé de tout son poids sur le tableau de bord. Sur ce point, le Go 730 Traffic ne part pas du bon pied.

Bilan

Ici, c’est le Navigon qui remporte la palme. Joli, il offre un bunddle complet avec une fixation solide et simple à poser. Les premières impressions passées, il reste à explorer l’ergonomie générale des cinq appareils. Les qualités des écrans, des sons, des moteurs de recherche ou encore des interfaces sont les premiers points qui sautent aux yeux lors de l’exploration d’un GPS.