Comparatif : les meilleurs GPS de l'été

Pertinence de la fonction de guidage

Aspect primordiale d’un GPS, la qualité de guidage a été testée en conditions réelles. Lors de notre test embarqué, nous avons éprouvé les GPS entre Puteaux (92) et une rue encaissée du XVIème arrondissement parisien pour vérifier la pertinence de leurs indications, les parcours choisis ainsi que leur aisance à conserver le signal.

Navigon 7110

Puisque dans tout comparatif il faut un dernier, ici, ce sera le Navigon pour sa partie guidage. Autant l’appareil capte bien et met peu de temps à trouver ses satellites, autant ses indications pourraient nous mener à Tombouctou au lieu de Lille.

Et ce n’est pas une exagération si terrible. Lors de son test, le 7110 a choisi la route la plus longue en faisant un détour de plusieurs kilomètres à travers le bois de Boulogne. Enfin, on note également que ses instructions vocales ne sont pas toujours pertinentes et peuvent indiquer de tourner à droite alors que l’écran tactile assigne de continuer tout droit.

Becker 7977

Dans l’ordre croissant arrive ensuite le GPS de Becker. Il trouve rapidement les satellites, même lorsqu’il se trouve dans une zone encaissée. Ses cartes sont sans fioritures avec une forte dominance de gris dans les couleurs utilisées. Les défauts de vélocité repérés lors du test de ses performances logicielles reviennent à la charge lorsqu’il s’agit de naviguer en vue 3D.

Les commentaires sont en décalage avec les actions et l’affichage est plus saccadé qu’avec les autres GPS de ce comparatif. On retiendra également que le lors du test de pertinence d’itinéraire, il n’a pas trouvé Saint-Paul, petite ville des Alpes-Maritimes, contrairement au Navigon. Malgré cela, il a réussi à trouver des rues piétonnes parisiennes. Le verdict est donc mitigé pour le 7977 qui obtient tout juste la moyenne sur la qualité de son guidage.

Garmin Nüvi 710

Le GPS de Garmin se taille, quant à lui, la part du lion en totalisant 4 points sur 5 pour son guidage. C’est le maximum qu’il pouvait recevoir puisque un point est attribué à la présence des cartes de sentiers et randonnées, éléments qu’aucun des GPS de ce comparatif ne possède. Il capte très bien et vite, ses instructions vocales, bien que totalement robotiques, sont sobres et justes.

Toutes ses données sont à jour et il a trouvé le bon kilométrage pour un itinéraire de 13 km entre Cagnes-sur-Mer et Nice, en parcours le plus rapide. Enfin, lors de son test en conditions réelles, il a réussi à prendre un raccourci notable sur le trajet Puteaux-Paris, empruntant une petite rue du 16ème arrondissement, les autres GPS ayant privilégié les grands axes. Belles couleurs de carte, prompt à l’affichage en temps réel, le Nüvi 710 confirme la réputation de sa marque.

Mio C620

Le Mio est pour sa part moins performant que le Garmin en guidage. Lors de la sortie de la capitale, il s’est totalement perdu dans des rues, faisant faire plusieurs fois le tour d’un pâté de maisons, le temps pour lui de se recadrer. Et ses instructions vocales ne sont pas là pour rattraper ses erreurs. Par exemple, il donne pour instruction « Prenez la prochaine » et enchaîne directement sur un « tournez à gauche », comme s’il était pris de court.

Des défauts qui sont rééquilibrés de justesse par son actualité radar, la possibilité d’éviter les routes désirées et la précision de ses cartes en 3D. À noter que le C620 est le seul de ce comparatif à afficher des monuments en 3D sur sa carte de navigation. Un petit gadget d’apparence qui produit son effet et peut être pratique pour un repérage plus rapide de la position sur la carte.

TomTom Go 730 Traffic

Derrière l’appareil de Garmin, le Go 730 Traffic sort second des tests de guidage. Aussi juste que celui-ci, il rencontre quelques défauts tout de même, à commencer par ses itinéraires parfois rallongés. Néanmoins, ses cartes sont d’une bonne qualité présentant même la structure des pâtés de maisons. Son autre atout est de simuler le mouvement de la voiture lorsqu’il ne capte plus afin de ne pas se perdre lors du passage d’un tunnel ou d’une zone de mauvaise réception.

Bilan

Les GPS actuels sont de plus en plus précis et accueille des fonctionnalités intéressantes pour un renseignement toujours plus performant. Dans ce comparatif, rien ne laissait soupçonner la supériorité du Garmin sur ce chapitre. Néanmoins, il reste encore à aborder les diverses fonctionnalités et originalités de chacun pour déterminer le trio gagnant.