Mobiles tactiles : le Nokia 5800 face à ses concurrents

Nokia 5800 : une place à reprendre

Un S60 tactileVoilà donc LA star téléphonique de cette fin d’année 2008. Attendu depuis un an, celui qu’on a depuis surnommé le Tube est tout simplement le premier téléphone tactile grand public de Nokia (deux essais relativement confidentiels avaient déjà été tentés auparavant).

Étonnamment, le constructeur finlandais propose avec ce modèle une orientation purement musicale en l’intégrant à sa gamme XpressMusic. La communication n’est donc clairement pas sa priorité par rapport aux autres modèles du comparatif très orienté vers les communications. Pourtant, ce modèle sait parfaitement naviguer sur Internet ou également envoyer des mails, comme on pourra le voir par la suite.

Un design de slider

Le 5800 est assez épaisAu niveau du design ce modèle impressionne au premier abord par son épaisseur (15,5 mm). Bizarrement, on a vraiment l’impression que Nokia a ajouté un écran tactile à un modèle slide. On retrouve donc un téléphone bien plus épais que ses concurrents. Du côté de l’écran, on mise sur un modèle de 3,2 pouces (640 x 320 pixels) avec un ratio de 16/9, plutôt inhabituel pour un téléphone. Celui-ci est d’ailleurs muni d’un accéléromètre pour orienter automatiquement l’affichage en mode portrait ou paysage.

L’interface tire parti d’un OS Symbian S60 traditionnellement utilisé par Nokia, notamment sur son efficace série N. A l’usage, on se rend tout de même compte que ce 5800 pâtit de la jeunesse de Nokia dans les tactiles. Quelques détails sautent ainsi aux yeux, comme la nécessité de double cliquer sur un item pour l’activer, geste pas vraiment naturel sur ce genre d’interface. Par contre, chaque clic est signalé par une petite vibration ce qui aide à savoir si sa commande a été reçue.